Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

mercredi 28 septembre 2011

Processus électoral en cours en RDC L'opposition sur deux fronts contre la CENI


L'Udps et se alliés prévoient ce jeudi une manifestation de protestation pour exiger la transparence des élections.
L'Union pour la démocratie et le progrès social (Udps), parti cher à Etienne Tshisekedi, et ses alliés de l'opposition, conviennent à accentuer la pression à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) pour exiger la transparence du processus électoral par l'audit du fichier électoral en vue de nettoyage adéquat et l'accès au serveur central des experts de l'opposition, en vue de supprimer les bureaux fictifs et d'assurer une répartition équitable sur l'ensemble du pays.

Ainsi donc, le jeudi 29 septembre 2011, l'UDPS et ses alliés de l'opposition soutenant la candidature d'Etienne Tshisekedi, comptent organiser un sit-in devant le siège de la Ceni sur le boulevard du 30 juin à Gombe pour réclamer la publication des listes des électeurs par bureau de vote en vue d'une part, de renseigner à temps les électeurs et d'autre part, de leur assurer une répartition équitable par bureau de vote.

Au cours de ce sit-in, l'Udps et ses alliés de l'opposition vont également exiger la publication et le monitoring des opérations liées à l'impression des bulletins de vote et leur dispatching adéquat et équilibré sur l'ensemble du territoire national.

Malgré la promesse non te nue par la Ceni, l'UDPS et ses alliés continuent à faire pression pour exiger la transparence du processus électoral en manifestant par voie pacifique pour faire entendre ses revendications. Pour le sit-in de ce jeudi, l'UDPS a déjà saisi l'administration urbaine de Kinshasa afin que celle-ci prenne des dispositions pour sécuriser les manifestants.

Le secrétaire général de l'Udps, Me Jacquemin Shabani Lukoo, a appelé les combattants de son parti et ses alliés à manifester dans la non-violence pour montrer la volonté de participer à des élections libres, démocratiques, transparentes et apaisés que la Ceni a l'obligation d'organiser au peuple congolais, gage de paix. Au cours du point de presse tenu hier à la permanence du parti à Limete, le secrétaire général de l'Udps a dénoncé le climat d'insécurité généralisée causée et entretenue par le régime en place qui se manifeste ce dernier temps par les évasions massives des prisonniers dans certaines prisons et autres maisons d'incarcération du pays. L'UDPS craint de voir un jour ces évadés se transformer en milice pour semer la terreur et la désolation à travers le pays.

Ainsi, l'Udps et ses alliés appellent la population congolaise à la vigilance en vue de barrer la route à cette mascarade. L'Udps appelle enfin, la Monusco à jouer pleinement son rôle de protection des civils en vertu de la Résolution 1991 adoptée le 28 juin 2011 par le Conseil de sécurité de l'ONU.

Cette marche pacifique pour exiger la transparence du processus électoral en cours sera organisée à travers le pays pour montrer à la face du monde que les revendications des l'Udps sont légitimes ; a précisé Me Jacquemin Shabani Lukoo. Ce dernier exige la libération sans conditions de tous les combattants de l'Udps arbitrairement arrêtés et encore en détention.

Dans sa marche pacifique de ce jeudi, l'Udps et ses alliés ne réclament autre chose que la transparence du processus électoral en cours par la publication de la liste de cartographie des bureaux de vote.

Cette revendication légitime pour un processus électoral sain doit attirer l'attention du pouvoir organisateur des élections pour organiser les scrutins crédibles, transparents et apaisés, capables d'éviter de replonger le pays dans le chaos comme en 2006 où la population kinoise avait assisté aux affrontements armés entre les Bembistes et les Kabilistes, après la proclamation des résultats du deuxième tour de la présidentielle.

  GODE KALONJI MUKENDI 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire