Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

mardi 3 novembre 2015

LA RÉVOLUTION DE LA MODERNITÉ!

LA RÉVOLUTION DE LA MODERNITÉ!













SANS COMMENTAIRE


Comment faut-il lire le dernier communiqué de G7 ? : Comme une invitation à l’auto-prise en charge




























Manifestement la Majorité au pouvoir est déterminée à conduire le pays à l’impasse pour s’éterniser au pouvoir en empêchant la tenue des élections démocratiques…
Depuis son départ avec fracas de la Majorité présidentielle, le Groupe de Sept formations politiques, G7 en sigle, ne cesse de marquer l’actualité immédiate par ses déclarations, mises en gardes et prises de position en rapport avec l’évolution de la situation politique désastreuse du pays.
La dernière déclaration en date du G7 en rapport avec l’évolution de cette situation remonte au samedi 31 octobre dernier lorsque ce regroupement politique s’est insurgé contre les fortes pressions que la Majorité présidentielle ne cesse d’exercer sur la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et ses dirigeants dont le vice-président, André Mpungwe, qui vient de démissionner après le départ de l’Abbé Apollinaire Malu Malu Muholongu !
Visiblement révolté par les initiatives de la Majorité présidentielle qui s’évertue à violer intentionnellement la constitution et les lois de la République pour légitimer dérives dictatoriales (cas de la récente nomination de politiciens à la place des élus à la tête de certaines provinces), le G7 a déclaré que cette famille politique à laquelle appartient Joseph Kabila, est déterminée à conduire le pays à l’impasse pour s’éterniser au pouvoir en empêchant par tous les voies et moyens la tenue des élections libres, transparentes et véritablement démocratiques.
Respect au peuple congolais !
Mais comment faut-il lire le long communiqué de presse publié samedi dernier à ce sujet par le G7 ?
Ce groupement politique qui continue encore à semer la doute dans les esprits notamment au sein des forces politiques et sociales acquises au changement, suggère de lire entre les lignes de son communiqué un message, mieux une invitation au peuple congolais à se prendre en charge parce qu’il considère que la nation est réellement en danger !

En effet, le G7 indique que la Majorité présidentielle ne croit pas qu’il doit du respect au peuple lorsque, dans sa stratégie de défi permanent (à ce même peuple) et du fait accompli (lire les publications de janvier 2015 de ce journal) celle-ci s’ingénie à imposer ses propres solutions aux problèmes qui sont du ressort (constitutionnel) de la CENI bénéficiant du concours matériel du gouvernement.
En concluant son communiqué rendu public samedi, le 31 octobre dernier, le G7 n’a pas cru avoir si bien dit les choses notamment en invitant le peuple congolais a ne pas se tromper de cible (la Majorité présidentielle) et à se rassembler autour d’un même idéal pour la réussite de sa lutte contre les ennemis de la démocratie et de leurs valets !
Le message du G7 continue à circuler au sein des masses populaires. On pense généralement qu’il a désormais deux missions immédiates à accomplir : dissiper le doute qui persiste au sein de l’opposition quant à son passage réel et définitif à l’opposition et assurer son rôle pédagogique aux côtés des organisations de la société civile où il est encore mal coté.
Par Kambale Mutogherwa
http://7sur7.cd/new/comment-faut-il-lire-le-dernier-communique-de-g7-comme-une-invitation-a-lauto-prise-en-charge/