Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

mercredi 28 août 2013

"Nord Kivu : Un casque bleu tanzanien tué par le M23 près de Goma

"Nord Kivu : Un casque bleu tanzanien tué par le M23 près de Goma


Un casque bleu a été tué et cinq autres blessés ce mercredi 28 août dans des combats qui se déroulent près de Goma entre les rebelles du M23 et l’armée congolaise appuyée par la Monusco, a indiqué ce soir le porte-parole de l’Onu, Farhan Haq à New-York. Le chef de la Mission onusienne au Congo, Martin Kobler s’est dit « choqué par le meurtre, ce jour, par le M23, de ce soldat de la paix tanzanien ».

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en République démocratique du Congo et Chef de la Monusco a affirmé, dans un communiqué, que ce casque bleu a été tué « suite à un tir d’obus par la rébellion du M23 sur une position des Nations unies près des hauteurs de Kibati au nord de Goma. »
« Il a sacrifié sa vie pour protéger la population civile de Goma. En cette circonstance douloureuse, mes pensées vont à sa famille et à tous les membres de son unité », a-t-il poursuivi.
Farhan Haq a rappelé que les forces armées congolaises avaient lancé ce mercredi matin une opération contre des positions du M23 sur les hauteurs de Kibati, au nord de Goma. Selon le porte-parole de l’Onu, le M23 «utilisait ces positions pour bombarder des zones peuplées.»
Les FARDC, a souligné Farhan Haq, ont engagé des hélicoptères de combats, des chars d’assaut et des troupes au sol ; tandis que les forces de la Monusco, “y compris la Brigade d’intervention“, utilisaient ses hélicoptères et tirait au mortier et à l’artillerie.


° http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/08/28/la-force-des-nations-unies-intervient-contre-les-rebelles-dans-l-est-de-la-rd-congo_3467754_3212.html
° http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130828180053/rdc-fardc-goma-kampalardc-un-casque-bleu-tue-pendant-l-operation-de-la-monusco-contre-le-m23.html
° http://www.lesoir.be/307271/article/actualite/monde/2013-08-28/rd-congo-un-casque-bleu-tue-trois-autres-blesses
° http://www.lalibre.be/dernieres-depeches/afp/rdc-un-casque-bleu-tue-pres-de-goma-ou-l-onu-pilonne-les-rebelles-521e68cb35704e3d2f70e455


"La bataille de Kibati a commencé"
° http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2013/08/28/la-bataille-de-kibati-a-commence/  

L'enfer des Congolais : Voici les images que « KABILA » interdit à la RTNC de montrer en RDC

L'enfer des Congolais : Voici les images que « KABILA » interdit à la RTNC de montrer en RDC

image Enfer des congolais en Angola

L'Angola a franchit la ligne rouge, les militaires angolais tuent des congolais. Il est temps que  les Patriotes de la Résistance Congolaise ou Les Combattants, prennent leurs responsabilités. Dans une vidéo qui circule déjà sur internet, on voit des réfugiés Congolais tabassés comme des animaux par les soldats Angolais... c'est vraiment inhumain. 
Selon une source crédible à Kinshasa, La RTNC (Radio Télévision Nationale Congolaise) qui a obtenu les mêmes images, a été interdite de les diffuser en République Démocratique du Congo (RDC), par la Présidence de la république. Suivez la vidéo ci-dessous.

Ndlr: Nous aimerions vous aviser que les images sont parfois difficiles à regarder.

Des massacres et violations graves contre nos frères congolais de la RDC au Cabinda, les envahisseurs angolais tue et frappe nos frères. Comment expliquer que la Communauté internationale avec en tête les Etats-Unis et la France continuent de fermer les yeux sur l'occupation du Cabinda par l'Angola, l'impunité dont jouissent les militaristes Dos Santos.
Les policiers angolais au Cabinda dans la chasse aux congolais. Ces policiers débarquent aux domiciles de nos frères et soeurs congolais/es, leur intiment l'ordre de quitter immédiatement le Cabinda et les reconduisent à la frontière après les avoir fouillés minutieusement. Les femmes ne sont pas épargnées. 
Pourquoi cette opposition de la part de ces grandes puissances du Monde? Pourquoi la communauté internationale, en général, ferme ses yeux sur la plus flagrante des violations des droits de l'homme?
Plusieurs expulsés congolais ont été blessés et d'autres tués lors de leur détention ou de leur refoulement au Cabinda. L'image parle d'elle même!

[source: Bana Mikili]

Incursion des militaires ougandais en RDC : Silence radio de « KABILA » et son gouvernement

Incursion des militaires ougandais en RDC : Silence radio de « KABILA » et son gouvernement


image Militaires ougandais.


Les tensions sont vives en province Orientale, sur la frontière entre la RDC et l’Ouganda. Il faut craindre une escalade. Ce qui risque de compliquer la donne sécuritaire au niveau de la région où de violents combats opposent depuis la semaine les FARDC aux rebelles du M23.
Plus de 300 militaires ougandais, rapporte Radio Okapi, ont envahi, depuis dimanche 25 août, la localité congolaise de Sisi, en territoire de Mahagi, en province Orientale. La société civile de Mahagi affirme que les agents des services de la Direction générale des douanes et accises (DGDA), de la Direction générale de migration (DGM) et de la police des frontières se sont retirés de Sisi.

Cette organisation citoyenne indique que des soldats ougandais ont débarqué dans cette localité congolaise vers 18 heures avec deux chars de combat. Elle dénonce cette incursion et demande au gouvernement de sécuriser les frontières du pays dans cette zone.

Le secrétaire-rapporteur de cette structure, Jacques Unyuti, rappelle que ces militaires ougandais avaient lancé 48 heures plus tôt un ultimatum au service douanier congolais pour qu’il enlève sa barrière de Sisi.

« Ils ont fait leur incursion avec deux chars de combats et des armes lourdes. La barrière de la localité de Sisi a été tamponnée par des chars des Ougandais qui avaient  donné un ultimatum  de 48 heures  pour que la partie  congolaise puisse enlever cette barrière qui, pour eux, constitue une provocation. Ils sont allés à Sisi, c’est en pleine RDC, où ils sont basés depuis hier », a indiqué Jacques Unyuti.

Contacté hier matin par Radio Okapi, le ministre de l’Intérieur, Richard Muyej Mangez, a reconnu « la sensibilité » de ce problème mais s’est réservé de de commenter cette affaire pour l’instant.

Pour rappel, la tension monte depuis deux mois à la frontière entre la RDC et l’Ouganda à Mahagi, en Ituri, dans la Province Orientale. En juin dernier, les autorités congolaises avaient déplacé la barrière douanière congolaise d’Assina de 400 mètres, la rapprochant de la frontière. Elles affirmaient vouloir ainsi lutter contre la fraude douanière. Accusant la RDC d’avoir violé la frontière, l’armée ougandaise a déployé des militaires dans le secteur.

Les autorités du district ougandais de Zombo, frontalier au territoire congolais de Mahagi, avaient donné aux autorités congolaises jusqu’à vendredi 23 août pour replacer ce poste frontière à sa position initiale.

De son côté, l’administrateur du territoire de Mahagi, Jean Bosco Ngamubiem Essese, a affirmé que cette nouvelle position se trouve bel et bien sur le territoire congolais.


http://afrique.kongotimes.info/rdc/echos_provinces/6487-incursion-militaires-ougandais-congo-silence-radio-kabila-gouvernement-conflit-frontalier-dans-est-font-mahagi-oblige-fixer-opinion.html