Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

vendredi 21 décembre 2012

Lubumbashi: 4 morts dans un échange de tirs entre militaires et inciviques


Lubumbashi: 4 morts dans un échange de tirs entre militaires et inciviques

"Quatre personnes ont trouvé la mort au cours d’un accrochage survenu, dans la nuit du jeudi 20 décembre, aux environs de l’aéroport de Lubumbashi (Katanga). Parmi les victimes, on compte trois assaillants et un militaire de la garde républicaine. Il y a également des blessés de part et d’autre.Des sources sur place accusent ces assaillants, arrivés à bord d’un véhicule, d’avoir ouvert le feu sur une patrouille mixte composée d’éléments de la police, des FARDC et de la garde républicaine."

http://radiookapi.net/actualite/2012/12/21/lubumbashi-4-morts-dans-echange-des-tirs-entre-militaires-inciviques/


Suspension des négociations entre le gouvernement et le M23 à Kampala


Suspension des négociations entre le gouvernement et le M23 à Kampala

l’émission Dialogue entre congolais de Radio Okapi

Invités:
Julien Paluku, Gouverneur de la province du Nord-Kivu.
Me Juvénal Munubo Mubi, Député national de l’opposition et cadre du parti politique Unc. Il est élu de Walikale au Nord-Kivu.
Professeur Philippe Biyoya, Politologue et professeur des relations internationales dans plusieurs universités.

Le gouvernement congolais et les rebelles du M23 ont suspendu leurs discussions à Kampala, mercredi 19 décembre, quelques heures après le début de la séance. Les deux parties ne se sont pas accordées au sujet de la signature du cessez-le-feu dont la délégation rebelle fait un préalable avant la poursuite des pourparlers.
Le facilitateur, le ministre ougandais de la Défense, Cripsus Walter Kiyonga, n’a pas réussi à rapprocher les vues des protagonistes.
La délégation gouvernementale ne veut pas aborder la question de la signature du cessez-le-feu qui, selon elle, n’est pas reprise dans l’agenda de la Conférence internationale de la région des Grands lacs (CIRGL), expliquant que ce sont les chefs d’Etat de la sous-région qui ont obtenu l’organisation de ce dialogue entre le gouvernement et le M23 en échange du retrait des rebelles de la ville de Goma.
Pour la partie gouvernementale, la question du cessez-le-feu devait être traitée au niveau du mécanisme de la vérification conjointe initiée par la CIRGL et installé à Goma (Nord-Kivu).

Quelle analyse faire de cette situation ?
Comment sortir de cette impasse ?


AUDIO : http://radiookapi.net/files/20121220-Dec-SuspensionNegociationKampalaGouvernementRdcM23-Site.mp3

RDC: trois morts dans une attaque près de l'aéroport de Lubumbashi


RDC: trois morts dans une attaque près de l'aéroport de Lubumbashi 

LUBUMBASHI (RDCongo) (AFP) - (AFP) - Trois personnes ont été tuées dans la nuit de jeudi lors d'une attaque d'hommes armés non identifiés près de l'aéroport de Lubumbashi, dans le sud-est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris vendredi auprès d'un ONG locale.

"Il y a eu une attaque ce matin, vers 02h00 (00h00 GMT) tout près de l'aéroport par un groupe qu'on n'a pas encore pu identifier. Pour l'instant, nous avons connaissance de trois morts", a déclaré à l'AFP Timothée Mbuya, de l'ONG des droits de l'Homme Justicia.

"Nos patrouilleurs se sont affrontés cette nuit avec des hommes armés non autrement identifiés. Lors des échanges de tirs, il y a eu trois morts: deux côté assaillants et un côté FARDC (Forces armées). Trois assaillants ont été capturés", a précisé à l'AFP un officier supérieur de l'armée.

Selon lui, pour le moment, la situation est "sous contrôle". Timothée Mbuya a confirmé l'information, indiquant que le calme était revenu dans la zone aéroportuaire. Cependant, les membres du gouvernement provincial sont en conseil de sécurité suite à cet incident, d'après un journaliste de l'AFP.

"Nous sommes infiltrés depuis quelques jours par des diabos (ex-gendarmes katangais en exil en Angola), et ils avaient promis de nous attaquer prochainement", a pour sa part indiqué un haut responsable de l'armée au Katanga, qui reproche aux autorités d'avoir négligé cette menace.

Début août, plusieurs sources avaient affirmé que des hommes armés non identifiés avaient tué au moins deux soldats lors de l'"attaque" de l'aéroport de Lubumbashi, capitale de la riche province minière du Katanga et deuxième ville de la RDC.

"Il n'y a pas eu une attaque mais plutôt des échanges de tirs entre des éléments indisciplinés de la garde républicaine", avait ensuite démenti le vice-gouverneur de la province Gilbert Yav Tshibal.

Début février 2011, un agent de sécurité avait été tué dans ce même aéroport par des rebelles présumés de la Coordination pour le référendum de l'autodétermination du Katanga (Corak), qui avaient été repoussés par les forces armées après trois heures d'affrontements.

Le Katanga est régulièrement secoué par des velléités sécessionnistes depuis juillet 1960, où un de ses dirigeants politiques, Moïse Tshombé, avait proclamé son indépendance, quelques semaines après l'accession du Congo, une colonie belge, à l'indépendance le 30 juin 1960.