Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

lundi 23 janvier 2012

Un combattant de l'UDPS confirme : la police n'attend que le peuple pour se soulever avec lui

L’évêque de Mbuji-Mayi dénonce des menaces contre les prêtes catholiques

 

 – Des évêques catholiques, lors d’une messe officiée par le cardinal Laurent Mosengwo Pasinya (au centre) le 12/1/2012 à la Cathédrale Notre Dame du Congo. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo 
– Des évêques catholiques, lors d’une messe officiée par le cardinal Laurent Mosengwo Pasinya (au centre) le 12/1/2012 à la Cathédrale Notre Dame du Congo. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
 
L’évêque du diocèse de Mbuji-Mayi, Mgr Bernard-Emmanuel Kasanga est monté au créneau, ce lundi 23 janvier, pour dénoncer des cas de menaces et intimidations sur les abbés catholiques du chef-lieu du Kasaï-Oriental. Selon des sources, quatre prêtres de ce diocèse seraient recherchés par des personnes non autrement identifiées.
Des inconnus passeraient par des fidèles pour recueillir des renseignements sur les prêtres catholiques et les couvents où ils habitent. Et pour Mgr Bernard-Emmanuel, ce phénomène fait suite aux élections présidentielle et législatives du 28 novembre dernier:
«Il y a beaucoup de cas d’insécurité dans des couvents de sœurs et autour des ecclésiastiques dans le presbytère. Tout autour, les voisins sont toujours inquiets et témoins de cette insécurité dans la ville de Mbuji-Mayi. Depuis un temps, on attendait plus parler de ça. Ce qui me pousse à dire que depuis les élections, une attitude s’est installée dans le chef de ceux qui nous sécurisent. On sent de leur part soit un abandon.»
Le diocèse lie ces menaces à la nature d’homélies dites durant cette période électorale, aux cours desquelles l’église catholique dénonce des «des irrégularités et des faiblesses inquiétantes» lors de ce double scrutin.
«Je pense que c’est en rapport avec la vérité. Quand on a affaire à des personnes qui ont fait l’option de dire la vérité et cette vérité gêne», a conclu l’évêque du diocèse de Mbuji-Mayi.
Mgr Kasanga a ainsi lancé un appel au Conseil de sécurité provincial du Kasaï-Oriental pour sauvegarder la société et protéger tous les paisibles citoyens.
 
radiookapi.net