Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

samedi 24 septembre 2011

LETTRE OUVERTE À DIGITALCONGO ET À L'AVENIR

DES ÉLECTIONS APAISÉES? 

La CENI, la Communauté Internationale et l'entièreté du peuple congolais aspirent à des élections apaisées, justes, transparentes, libres et démocratiques. Mais avec ce qui se passe, on est loin de l'apaisement souhaité.
À la base, des organes de presse de la Majorité Présidentielle et du PPRD foulant au pied toutes les règles du bon sens en voulant créer un esprit de discorde au sein de l'Opposition, la vraie Opposition congolaise.

En effet, depuis un certain temps, le journal "DIGITALCONGO" dont l'appartenance à la famille Kabila n'est un secret pour personne s'expertise dans la désinformation à l'endroit de la vraie opposition au profit de sa famille "biologique" et politique.
Ce journal n'a jamais dit du bien de l'Opposition. Pour lui, tout ce que fait sa famille politique est excellent pour le pays. Ce qui ne marche pas est mis sur le dos de l'Opposition comme ci cette dernière avait le levier de diriger.

Ennuis de santé du leader et fonds de campagne détournés : Udps sous le signe indien

Ces derniers jours, la presse a diffusé des informations au sujet d’une situation drama­tique qui secouerait le parti de la célèbre 10ème rue Petunias dans la commune de Limite.


Les nouvelles pas du tout rassurantes font état d’une succession d’événements propres à ébranler les espoirs placés sur cette forma­tion politique par les nombreux Congolais, qui aspirent à l’alter­nance à la tête de l’Etat, à la faveur de son poids politique présumé dans le pays.


En prime et pendant que tous les militants et sympathisants ont fondé de grands es­poirs sur des poten­tiels précieux dividendes de l’actuelle tournée occidentale du président Tshisekedi, voici qu’une curieuse et af­fligeante nouvelle est tombée comme un couperet.


Selon les sources de la presse qui a ébruité le scoop, le déplacement de l’homme politique et candidat à la prési­dence de la Républi­que serait justifié par des raisons d’ordre sanitaire.
Selon les mêmes Sources, la détérioration de l’état de santé du leader de l’op­position a motivé son éloignement du pays.


Mais, pour les plus pessimistes des obser­vateurs de la politique congolaise, l’acteur politique de premier ordre se trouve dans une si­tuation d’incapacité, malgré lui, de concourir lors de la campagne électorale.


On comprend l’embarras dans lequel se trouverait l’opposi­tion de la paroisse notre Dame de Fatima, qui verrait ses ambitions s’envoler comme bulle de savon.


Naturelle­ment, une pareille éven­tualité ferait l’affaire des autres candidats de l’autre opposition, aussi que l’affaire de la Majo­rité présidentielle.


http://www.digitalcongo.net/article/78550


Dans cet article, Digitalcongo n'est pas en mesure de citer sa source, parce que évidemment, il n'y a pas de source. Il invente de tels ragots dégoûtants dans le seul but de nuire. Oui, il veut nuire non seulement à Étienne Tshisekedi mais plutôt à l'ensemble du pays car pour ce journal et sa famille politique, il faudrait que le statu quo soit maintenu alors que debout comme une seule personne, le peuple est décidé à bouter dehors la présente administration.
Même si monsieur Étienne Tshisekedi était souffrant (ce qui est d'ailleurs faux), on ne voit aucun signe de compassion pour un malade de la part de ce journal. Comment vouloir la souffrance pour un adversaire politique qui n'est pas un ennemi tout simplement pour conserver le pouvoir?

Le journal Digitalcongo comme sa famille politique et tous ceux qui lui ressemblent sont adeptes de la voix unique. Ils n'aiment pas la contestation. Pour preuve, Digitalcongo n'a pas de rubrique où le lecteur peut déposer son avis selon qu'il soit d'accord ou pas avec l'article. Le défi est lancé pour que Digitalcongo ouvre une rubrique de commentaires et nous allons voir ce qui y sera écrit par les lecteurs.

Étienne Tshisekedi se porte bien




Une invitation volatilisée

Et comme il n’y a pas un sans deux, le président angolais José Eduardo dos Santos, selon la même source, aurait adressé, en date du 6 septembre dernier, une invitation au président de l’Union pour la démocratie et le progrès social, aux fins de peaufiner ensemble des stratégies pour la victoire de Tshisekedi à la présidentielle de novembre, et lancer des accords bilatérales de coulisse. Hélas, ‘’l’invitation aussi est portée disparue, toujours par le truchement de ces mêmes taupes qui volatilisent tout’’, a soutenu l’homme par la suite, qui a naturellement requis le strict anonymat. Pourtant, on ne va pas en campagne électorale mains vides ; encore moins comme un enfant. Les électeurs congolais n’ont pas encore compris que le projet de société pèse plus lourd que tout autre appât. Ils ne suivent pas des discours seulement, si alléchants soient-ils.


(L'avenir) 
http://www.7sur7.cd/index.php?option=com_content&view=article&id=25088%3Apresidentielle-2011--etienne-tshisekedi-largent-destine-a-la-campagne-detourne-&catid=14%3Alavenir&lang=fr
Ici aussi, c'est le frère jumeau de Digitalcongo, le journal Avenir qui montre ses limites journalistiques à nue en débitant des idioties qui n'honorent ni le journalisme en RDC, ni les lecteurs.
Comme si pour répondre à une invitation d'un Chef d'État étranger, il faille nécessairement avoir le format papier de l'invitation. Le journal confond peut-être les invitations qu'il reçoit pour entrer dans la ferme de Kingakati et celle provenant d'un Chef d'État étranger. Ce n'est pas un mariage ou une réception mondaine pour lesquels une invitation est exigée avant l'entrée dans une salle. Les invitations des Chefs d'États se font par voie diplomatique. Car, nous ne pensons pas qu'il faille partir avec son appareil téléphonique si le Président utilisait cette voie pour communiquer avec vous.

Voici ce que ni Digitalcongo ni l'Avenir ne peuvent dire à leurs lecteurs:


A Berlin, tapis rouge pour Tshisekedi!

A Berlin, Etienne Tshisekedi a été reçu par Guido Westerwelle, ministre allemand des affaires étrangères. Au menu de leurs entretiens, la question de la transparence des opérations électorales, le soutien diplomatique en cas de refus par le président sortant de céder, le pouvoir pacifiquement au cas où il le perdrait-, et bien entendu l’avenir de l’Allemagne en RDC pour les 5 ans à venir. Il faut signaler que c’est devenu une habitude pour Tshisekedi de se voir dérouler le tapis rouge dans les capitales européennes, et le pays de la chancelière Angela Merkel n’a pas déroger à la règle. Les honneurs auxquels a droit Tshisekedi, le président de l’UDPS, fait dire à certains observateurs, que la communauté internationale a déjà choisi son camp.

Certains milieux occidentaux pensent que l’opposant historique a de fortes chances de l’emporter face Kabila en novembre prochain lors du scrutin présidentiel à tour unique. Dans la capitale du pays de la bière, Tshisekedi a rencontré les patrons allemands pour les convier à venir investir massivement au pays qui dispose d’énormes ressources naturelles et d’une main d’oeuvre abondante. Poursuivant ses contacts avec les hommes d’affaires allemands, Tshisekedi a rencontré les membres de la puissante et célèbre famille Rothschild; Cette famille d’origine juive allemande dont les membres ont plusieurs nationalités occidentales est connue depuis le 14ème siècle notamment pour ses oeuvres philanthropiques rendues grâce à la prospérité de leurs activités commerciales dans la finance. Il nous revient aussi de Berlin que le leader de l’opposition a eu des entretiens avec le très puissant club de Bilberg, les maîtres du monde. Cette tournée prouve que Tshisekedi a aussi un carnet d’adresses enviable à l’instar de Kengo wa dondo, le président du Sénat

http://direct.cd/2011/09/22/rdc-berlin-tapis-rouge-pour-tshisekedi/



Ceci dit, ces journaux doivent savoir que leur protégé de président cumule plusieurs faiblesses dont le bon sens nous interdit la publication. Nous avons besoin d'un débat d'idées et non pas une litanie de mensonges en vue de gagner par ruse et tricherie, le coeur des congolais.
Monsieur Joseph Kabila a plusieurs faiblesses que nous pouvons exploiter ici, mais nous demandons à Digitalcongo et à l'Avenir à rehausser le niveau du débat en nous présentant clairement le bilan du gouvernement actuel en évitant de nous parler de quelques routes réhabilitées par-ci et par-là.

En vous obstinant à garder et à imposer la voix unique, la vôtre et en oubliant ou plutôt refusant que les lecteurs émettent leurs avis dans vos articles, vous faites preuve de dictature. Vous n'êtes pas du tout crédibles.

D'autre part, si de bonne foi vous aviez publié un article qui n'était pas correct, le bon sens aurait fait que vous corrigiez l'erreur en publiant la vraie version de l'affaire. Hélas! cela n'est pas votre fort.

Quand on ne peut plus séduire une femme qui veut vous quitter, on recourt à la violence, aux attaques gratuites et aux mensonges contre votre rival. C'est ce qui vous motive.

En d'autres termes, cela s'appelle PANIQUE. La panique est du côté du PPRD/MP

Au vu de tout ce qui précède, les élections ne seront jamais apaisées avec tous les mensonges, les désinformations des journaux acquis à la mouvance présidentielle. Ceux de l'Opposition se réservent aussi le droit d'attaquer personnellement à leur idole.

Mais ce n'est pas ce que veut le peuple. Il veut un débat d'idées. Mais comment débattre? Car vous le savez bien, on ne dialogue qu'à deux ou plusieurs personnes. Dans le cas qui nous préoccupe, on a d'un côté un orateur charismatique et de l'autre, un muet avec une grande sensibilité d'écoute. Écouter sans parler.

Sam & Sacrebopol