Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

vendredi 27 novembre 2015

Les évêques rd-congolais programment une marche contre les tueries le 16 février

Les évêques rd-congolais programment une marche contre les tueries le 16 février





































Tshisekedi a reçu She Okitundu, une haute trahison dont les conséquences le suivront jusqu'à sa tombe

Le président de l'UDPS, Union pour la démocratie et le progrès social, Etienne Tshisekedi Wa Mulumba a reçu, l'émissaire de Joseph Kabila, le sénateur Léonard She Okitundu le jeudi 26 novembre, à Bruxelles, selon les sources dignes de foi. She était porteur du projet d'ordonnance, qui doit convoquer le dialogue. Tshisekedi devrait porter son appréciation, quelques corrections et ajoutes pour faire un texte consensuel.
Le fait que Tshisekedi venait de recevoir l'émissaire du président sortant, établit clairement que l' homme a fini par adhérer à la demande de Kabila. Plus de doute, Tshisekedi a trahi le peuple, il prendra part à un dialogue convoqué par son propre bourreau - devenu aujourd'hui un grand ami et allié de taille. Tshisekedi et certains de ses proches - surtout sa famille biologique notamment son épouse et son fils Félix Tshilombo - le désormais l'un des liquidateurs de l'État rd-congolais, vont donner à Kabila des béquilles soit pour glisser ou pour briguer à un 3ieme mandat. Ce qui n'est pas évident, vu la détermination du peuple pour l'alternance au sommet de l'État.
Des sources rapportaient qu'il y a probabilité que Kabila convoque son dialogue avec Tshikas ce 26 ou demain. Pour cette trahison,
Tshisekedi paiera jusqu'à sa tombe, déplore un de ses anciens alliés qui a fondu en larmes. "Combien de nos compatriotes ont été tué, seulement parce qu'ils étaient de l'UDPS ou soutenaient Tshisekedi?", s'interroge-t-il. De rappeler que le peuple luba a été traité de tous les noms d'oiseaux, diabolisé, rejeté à cause de l'appartenance de Tshisekedi à cette tribut.
Aujourd'hui, Tshesekedi accepte de trahir -comploter pour la liquidation de l'État congolais, ça c'est une très haute trahison, dont les conséquences suivront ce drôle d'acteur politique - incapable de transformer son leadership pour changer la situation précaire de son peuple- jusqu'à sa tombe. Il paiera le prix de la haute trahison -si seulement il n'a pas prêté serment sur la Bible. Déjà que le vieux potentat est entrain de boucler le reste de ses jours en dents de scie. Tantôt plutôt.
SAMUEL MBUTA