Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

mardi 17 septembre 2013

GABRIEL MOKIA

GABRIEL MOKIA








L'image du jour

Le payement au concertations nationales réduit à 50 $ par mois. Les espoirs de 436 $/mois envolés


Tel est pris qui croyait prendre de 400 et quelques dollars les mangeocrates congolais se retrouvent avec 50$ de Perdiem comme émolument, bo suki miyibi kie kie! fLaughing Laughing 

:


Ces espoirs se sont envolés. Hier dimanche 15 septembre, le présidium a débuté l’opération de paie de per-diem. Alors, que les concertateurs murmuraient déjà sur le mottant de 436 dollars, ils ont été surpris de recevoir de la part des services de paie la somme de 50 dollars comme per-diem. Chacun a touché 350 dollars pour les jours déjà prestés.

Certains s’attendaient à se remplir des poches à travers les concertations nationales qui se tiennent au Palais du peuple.
Des bruits couraient de partout, quelques jours avant le début des concertations nationales, que le per-diem pour les participants était fixé à 436 USD. Pour 17 jours des travaux, chaque participant attendait se tirer à la fin des concertations nationales avec une bagatelle somme de 7.410 dollars.
Ces espoirs se sont envolés. Hier dimanche 15 septembre, le présidium a débuté l’opération de paie de per-diem. Alors, que les concertateurs murmuraient déjà sur le mottant de 436 dollars, ils ont été surpris de recevoir de la part des services de paie la somme de 50 dollars comme per-diem. Chacun a touché 350 dollars pour les jours déjà prestés.
Cela n’a pas enchanté la plupart des participants ; à tel enseigne que certains ont proféré des propos pratiquement insultants à l’endroit des organisateurs des travaux du Palais du peuple. Si d’autres se sont moqués du 50 dollars, qu’à cela ne tienne, il y a en qui les ont accueilli avec satisfaction. «L’essentiel, c’est d’avoir dans un premier temps ces 50 dollars par jour», a expliqué un participant. L’opposition qui prenne part aux travaux à quant à elle refusé de toucher à cet argent. Un mot d’ordre a été même donné à cet effet. Par ailleurs, un autre groupe de participants, n’approuve ni désapprouve ce paiement. Ce groupe estime participer aux concertations nationales pour l’intérêt général de la nation. «Que l’on nous paie 50 dollars ou 436 dollars, cela importe peu. L’essentiel, c’est de trouver des solutions pour notre pays», a fait remarquer l’un des participants.





Eliezer Ntambwe


Bandeko nanga,ba concertateurs bafutami 350$ chacun lelo pona 7 jours y'a musala oyo tomoni nanu te ndenge ekosuka,mais ba policiers 2$ par jour,ba protocoles 10$ par jour.est ce que eza normal?

LIBÉRATION DE BUTONDO MUHINDO NZANGI

LIBÉRATION  DE  BUTONDO MUHINDO NZANGI



Les amis, n'oublions pas l'Hon. Butondo Muhindo Nzangi. Au moment où vont commencer les fameuses concertations nationales, maintenons la pression pour sa libération, sa réhabilitation, et la reconnaissance des vérités qu'il a dites (le gouverneur J.Paluku semble être parmi ceux qui donnent enfin raison à Nzangi).



Bande originale de l'enregistrement audio des propos qu'avait tenus sur radio Kivu1 le député MUHINDO NZANGI BUTONDO, élu de la ville de Goma, au Nord-Kivu (R.D.du Congo). 
Arrêté quelque temps seulement après cette émission, le dimanche 11 août 2013, il avait été transféré à Kinshasa, jugé en flagrance et condamné deux jours plus tard par la Cour suprême de Justice de la RDCongo à 3 ans de prison ferme pour "atteinte à la sûreté de l'Etat", sur base des propos ci-enregistrés. 
Notre objectif en rendant public ce son est de permettre à toute personne qui le souhaite de juger par elle-même du bien fondé ou non de cette condamnation. Pour notre part (nous, le mouvement citoyen LUTTE pour le CHANGEMENT - LUCHA), nous considérons Monsieur Muhindo Nzangi (qui purge actuellement sa peine à la prison de Makala à Kinshasa) comme un prisonnier d'opinion politique et ne cesserons d'exiger sa libération et sa réhabilitation. Nous espérons qu'après avoir écouté ce son, l'opinion publique nationale et internationale se mobilisera avec nous pour soutenir ce courageux jeune député, qui n'a dit que la pure vérité sur ce qui se passe dans cette province martyr du Nord-Kivu. La paix dont tout le monde parle en RDC sera impossible aussi longtemps que l'on étouffera les libres opinions des citoyens sur les problèmes qui les concerne, et dont ils ont tant souffert. Pour tout contact, écrivez-nous à lucha.rdc@gmail.com, appelez-nous au +243 99 4645 977 ou suivez-nous sur Facebook (Lucha RD Congo) et sur Twitter (@luchardc). La lutte pour la liberté et la dignité de notre Peuple continue...

https://soundcloud.com/lucha-rdcongo/les-propos-de-nzangi-sur-kivu

Député Muhindo Nzangi, la vérité qui n'était pas bonne à dire : enregistrement audio de ses propos
soundcloud.com