Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

dimanche 2 octobre 2011

CAMPAGNE ELECTORALE :




Désormais, Etienne Tshisekedi ne prendra pas de vol régulier. Une capitale occidentale via des réseaux très puissants l’a doté d’un avion, lequel aéronef est mis à sa disposition pour tout le temps de la campagne électorale. Donc Tshisekedi et son UDPS ne passeront plus pour les parents pauvres de la classe politique congolaise lors de prochaines élections. D’autant plus qu’au-delà de cette dotation, des sources dignes de foi rapportent que des milieux politiques belges ont promis à Tshisekedi d’importants fonds par l’entremise de leurs relais qui brassent d’importants fonds -estimés même à des milliards de dollars- sur place en République démocratique du Congo. Les Belges ont fait plus avec l’accueil digne d’une visite d’Etat qu’ils ont réservé à Tshisekedi lors de son dernier séjour à Bruxelles. Plus dans le sens de montrer manifestement leur préférence parmi les candidats à la prochaine élection présidentielle. De toutes les façons, du côté de Joseph Kabila, il n’y avait plus rien à attendre de ces Belges qui lui avaient fait savoir leur ras-le-bol, le fils de Louis Michel allant jusqu’à déclarer que Kabila nous a déçu. Autre capitale assez favorable à, Tshisekedi, Londres où il a été reçu à chaque visite au plus haut niveau par le ministre des Affaires étrangères britanniques en personne. Lors du premier entretien entre les deux hommes auquel avaient pris part Valentin Mubake Numbi et Jacquemain Shabani, le jeune secrétaire général de l’UDSP, les discussions auraient porté clairement sur un éventuel soutien. Qui aurait même été acquis. Reste que Tshisekedi est le plus chouchouté à Stockholm, chez ses amis socialistes suédois qui ne cachent pas leur penchant pour l’UDPS. Il y a été reçu par le président de l’internationale socialiste qui est allé jusqu’à mettre un bureau à la disposition de son hôte pendent tout son séjour en Suède. Ci et là, Tshisekedi s’est entendu dire qu’il fallait fédérer avec les autres forces de l’opposition les plus représentatives comme l’UNC de Vital Kamerhe. Message très vite transformé avec un tête à tête inattendu entre Tshisekedi et Léon Kengo wa Dondo à Bruxelles. Inattendu puisque Tshisekedi avait déclaré avoir mis fin à des négociations lorsqu’il est allé déposer sa candidature à l’élection présidentielle à la CENI, sur le boulevard du 30 juin. Son fils Félix Tshisekedi a trouvé Une façon bien subtile de présenter les choses en affirmant qu’il avait mis un terme aux concertations avec les partis politiques et non les candidats à l’élection présidentielle. La veille, Tshisekedi avait rendu visite à Jean-Pierre Bemba Gombo à la Haye. Des sources recoupées entre la rue Pétunais à Limete et l’avenue Mwene-Ditu, dans le quartier Royal, ont fait, hier dans l’après-midi, d’un entretien téléphonique entre Tshisekedi en route pour le Canada et Vital Kamerhe qui avait quitté Addis-Abeba pour les Etats-Unis. Probable que les deux hommes improvisent une rencontre aux Amériques où chacun est allé chercher du soutien. Le retour de Tshisekedi à Kinshasa est prévu entre le 5 et 10 octobre prochain. Il viendra trouver le profil du candidat à voter pour la présidentielle que l’Eglise catholique s’apprête à publier la semaine prochaine. La rédaction de
CONGONEWS » en a déjà eu vent mais se réserve d’en dire un mot de crainte d’être accusé de prêcher pour telle ou telle autre chapelle.
 Matthieu KEPA