Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

mardi 30 août 2011

Hier à Kingakati : Joseph Kabila investi candidat unique de la Majorité !




La Majorité présidentielle, après que les différents partis politiques aient chacun jeté son dévolu sur Joseph Kabila en qualité de candidat à la présidentielle 2011, le Bureau politique de la Majorité présidentielle vient de proclamer officiellement son autorité morale candidat unique pour briguer la magistrature suprême. Il s’agit-là d’une concrétisation de la volonté tant de fois exprimée de voir M. Joseph Kabila remporter de la manière la plus démocratique une seconde victoire à l’élection présidentielle, le seul moyen de lui permettre d’achever son vaste programme connu comme “ Les cinq chantiers de la République “. Le texte de cette résolution est reproduit dans son intégralité dans les lignes qui suivent.

Résolution n°001/Bureau politique/Majorité présidentielle du 29 août 2011 portant désignation et investiture de M. Joseph Kabila Kabange en qualité de candidat de la Majorité présidentielle à l’élection présidentielle.
Nous, membres du Bureau politique de la Majorité présidentielle, MP en sigle, convoqués en réunion extraordinaire à Kingakati, dans la ville de Kinshasa, ce lundi 29 août 2011;
Nous fondant sur la Constitution de la République démocratique du Congo, la loi portant organisation des élections présidentielle, législatives, provinciales, urbaines, municipale et locales et, la charte de la Majorité présidentielle;
Réitérant notre indéfectible attachement à l’Etat de droit, à la démocratie pluraliste et à l’organisation régulière des élections ;
Fermement convaincus que la démocratie honore la capacité dont dispose chaque peuple à s’autodéterminer sur le plan politique, économique, culturel et social;
Vu le profil exceptionnel tant sur le plan moral, humain, professionnel, politique que physique de M. Joseph Kabila Kabange, autorité morale de la Majorité présidentielle ;
Vu la nécessité, et pour le bien-être intégral du peuple congolais, de consolider la paix, la réconciliation, la stabilité et l’unité de la République démocratique du Congo;
Vu la volonté affirmée du peuple congolais sur la poursuite de l’oeuvre de reconstruction et de modernisation de la République démocratique du Congo par M, Joseph Kabila Kabange;
Prenant en compte les résolutions du Congrès et les messages des partis politiques membres de la Majorité présidentielle et des personnalités politiques indépendantes, ainsi que des structures associées des partenaires en rapport avec e processus électoral;
Déclarons ce qui suit :
M. Joseph Kabila Kabange est désigné et investi en qualité de candidat unique de la Majorité présidentielle à l’élection présidentielle.
Le Bureau politique de la Majorité présidentielle invite le peuple congolais à soutenir le candidat Joseph Kabila Kabange.
Fait à Kinshasa, le 29 août 2011
Le Bureau politique 

Vous ne nous dites pas pourquoi le peuple congolais devrait soutenir le candidat Joseph Kabila Kabange? Quel est son bilan des dernières années? Quel est son plan d'avenir pour le Congo?
Quels sont ses projets sur l'éducation, la santé, l'eau, l'électricité, l'emploi, la sécurité, bref le bien-être du peuple?
Aussi longtemps que le bilan de Joseph Kabila ne sera pas clairement établi, le peuple congolais sera là pour lui barrer la route.

Au terme d’une importante réunion tenue hier à Kingakati - Joseph Kabila investi candidat unique de la Majorité




Il n’y a plus de doute. Le candidat qui représentera la Majorité présidentielle à la course à la magistrature suprême est enfin connu.
Après avoir été plusieurs fois plébiscité par des partis membres de cette plate-forme politique lors de leurs différents congrès tenus récemment, Joseph Kabila a été investi hier lundi 29 août 2011, au terme d’une importante réunion tenue à Kingakati, dans la commune de Maluku à Kinshasa, comme l’unique candidat de la majorité à la prochaine élection présidentielle qui aura lieu le 28 novembre prochain.
Selon le secrétaire général de cette plate-forme présidentielle, Aubin Minaku, qui a procédé à la lecture de la déclaration finale, le choix porté sur Joseph Kabila s’explique par le fait que le chef de l’Etat sortant a l’ambition de parachever l’oeuvre de la reconstruction entamée il y a peu, ainsi que de consolider la paix, la stabilité et l’unité de la République démocratique du Congo.
Le bureau politique de la Majorité présidentielle a, après cette désignation suivie de l’investiture, été instruit par la haute direction de cette structure les sympathisants de MP à soutenir le candidat de la majorité.
Le décor est donc planté. Kabila est officiellement investi pour représenter la MP à la prochaine présidentielle.
Tshisekedi le sera dimanche 4 septembre prochain au stade des Martyrs, lui aussi plébiscité unique candidat de l’opposition. L’affiche est donc connue.
La MP justifie le choix de son candidat pour consolider la paix, la stabilité et l’unité de la République démocratique du Congo, alors qu’elles sont toutes les trois complètement inexistantes, après dix ans de mandat à la tête de ce pays.
Quant à la reconstruction, Kabila n’a fait qu’élargir quelques avenues construites depuis l’époque coloniale, et moderniser d’autres qui existent depuis Mobutu.
Côté sécuritaire, les Congolais sont tués tous les jours (surtout dans la parti Est du pays) par des éléments armés venus des pays voisins, soit des rebelles opérant au vu et au su des autorités locales, alors que l’intégrité territoriale est aussi mise à mal.
Les Congolais n’ont pas accès à l’éducation, la gratuité de l’enseignement à l’école primaire, tel que l’exige la constitution en vigueur, n’étant toujours pas d’application. L’eau et l’électricité sont devenues des denrées très rares, si pas introuvables, la Snel et la Regideso étant devenues défaillantes. Les soins de santé sont quant à eux un luxe, toujours sous Kabila pour qui l’on demande aux Congolais de renouveler leur confiance en lui accordant leurs voix pour briguer un quatrième mandat, après ceux de 2001, 2003 et 2006. Les fonctionnaires de l’Etat sont clochardisés, réduits au rang des sous hommes, faute d’un traitement décent. Les médecins, infirmiers, militaires et policiers subissent eux aussi un même traitement inhumain, sans parler des magistrats qui sont obligés de monnayer les procès pour nouer les deux bouts du mois.
Kabila sera donc face à un adversaire qui incarne le changement depuis la deuxième république, inspire l’espoir au peuple congolais, et symbolise la vraie démocratie. Un candidat qui s’est toujours battu pour un Etat de droit dans ce pays, pour la bonne gouvernance et le respect de la chose publique. Les marées humaines réalisées au Katanga et dernièrement à Kinshasa sont la preuve que les Congolais veulent le changement à la tête de leur pays.
Signalons par ailleurs que plusieurs personnalités de la Majorité présidentielle ont pris part à la réunion de Kingakati. C’est le cas entre entres de Gabriel Kyungu, José Endundo, Modeste Bahati, Venant Tshipasa, Edouard Mokolo wa Pombo, Athanase Matenda, Raymond Tshibanda, Adolphe Lumanu, Augustin Katumba Muanke, Evariste Boshab, pierre Lumbi...
 LEFILS MATADY