Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

dimanche 12 février 2012

FLASH: CRASH PRES DE BUKAVU: KATUMBA MWAKE EST MORT

 KATUMBWA MWAKE SERAIT DECEDE, CISHAMBO ET LE MINISTRE MATATA PONYO GRAVEMENT BLESSES

FLASH: CRASH D UN JET PRIVE   ENTRE GOMA ET BUKAVU: KATUMBWA MWAKE SERAIT DECEDE DANS LE CRASH AVEC TOUT L’ EQUIPAGE. MARCELLIN  CISHAMBO?  LE GOUVERNEUR DU SUD KIVU, BLESSE  MAIS ENCORE EN VIE, SERAIT HOSPITALISE A GOMA.
LE MINISTRE MATATA MPOYO, AUSSI DANS L’ AVION SERAIT GRAVEMENT BLESSE . LA MONUSCO A PRETE LES PREMIERS SECOURS AUX BLESSES.
SOURCE: FAMILLE DU GOUVERNEUR DU SUD KIVU.
LE CRASH AURAIT EU LIEU CET APRES MIDI ENTRE GOMA ET BUKAVU. POUR UNE CONFIRMATION SUR L’ ETAT DE SANTE  EXACT DES PASSEGERS  IL FAUDRA ATTENDRE DES PRECISIONS DES RESPOSNABLES DE  LA MONUSCO PRESENTS SUR LE LIEU DU CRASH.
DEMOCRATIECHRETIENNE.ORG
******************
MISE A JOUR DE 14H50
ANTOINE GHONDA AUSSI SERAIT DECEDE  DANS LE CRASH. L’HEURE APPROSIMATIVE DU CRASH DERAIT 13h00 LOCALES.
DEMOCRATIECHRETIENNE.ORG
Un jet privé appartenant à l’ancien député, ancien gouverneur du Katanga et proche collaborateur du chef de l’Etat, Katumba Mwanke, a crashé ce dimanche 12 février  à 13 heures locales aux abords de l’aéroport de Kavumu à Bukavu (Sud-Kivu). Selon la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC), Katumba Mwanke ainsi que le pilote et le copilote sont morts.
Le ministre des Finances, Matata Ponyo, le gouverneur du Sud-Kivu, Marcelin Cishambo, ainsi que l’ambassadeur itinérant du président de la République, Antoine Ghonda, ont été grièvement blessés au cours de cet accident.
L’appareil en provenance de Kinshasa a raté son atterrissage et a fini sa course dans la rivière Kulanga, ont indiqué des témoins. Sans préciser le nombre de passagers à bord, les mêmes sources ont indiqué que l’aéronef transportait plusieurs «personnalités politiques» congolaises.
Des éléments des Forces armées de la RDC (FARDC), de la police et  des casques bleus de la Monusco assurent la sécurité sur le lieu du crash.
http://radiookapi.net/actualite/2012/02/12/rdc-avion-secrase-proximite-de-laeroport-de-bukavu/



Crash d'un boeing 727 en RD Congo

Belga
Mis en ligne le 12/02/2012
L'avion transportait de hautes personnalités du gouvernement et de la présidence.
Deux personnes au moins, dont l'un des principaux conseillers du président congolais Joseph Kabila, Augustin Katumba Mwanke, sont décédées dans l'accident d'avion survenu dimanche aux abords de l'aéroport de Kavumu près de Bukavu, le chef-lieu de la province du Sud-Kivu (est de la République démocratique du Congo), a-t-on appris auprès de la présidence de la République.
Le ministre sortant des Finances, Augustin Matata Ponyo Mapon, ainsi que le gouverneur du Sud-Kivu qui étaient à bord ont également été blessés. Le pilote, comme le conseiller du président, a été tué sur le coup. L'appareil, venu de Kinshasa via Goma (est), a raté l'atterrissage et a terminé sa course au delà de la piste de l'aéroport de Bukavu, selon des premières informations données de sources aéroportuaires.
Le co-pilote aurait aussi été tué, selon une source aéroportuaire à Bukavu qui a donné cette information au conditionnel. Le ministre des Finances le gouverneur du Sud-Kivu Marcelin Cishambo Rohuya, et le député Antoine Ghonda, ancien ambassadeur itinérant du président Kabila, ont été blessés, certains grièvement, a ajouté cette source. Ces blessés ont été hospitalisés. Selon une source onusienne, l'avion transportait deux membres d'équipage (le pilote et le co-pilote) et quatre passagers.
L'appareil appartenait à M. Katumba Mwanke, un ancien député et ex-gouverneur du Katanga (sud-est), a rapporté la radio onusienne Okapi. Selon Radio Okapi, parrainée par l'ONU, l'appareil a terminé sa course dans la rivière Kulanga. Des éléments des Forces armées de la RDC (FARDC), de la police et des Casques bleus de la Mission de l'ONU pour la stabilisation de la RDC (Monusco) assurent la sécurité sur le lieu du crash, a ajouté la radio, parrainée par l'ONU.
Les accidents d'avion sont fréquents en RDC, et toutes les compagnies aériennes du pays - une cinquantaine identifiées - figurent sur la liste noire de l'Union européenne, qui leur a interdit son espace aérien.