Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

mardi 7 février 2012

INCROYABLE: LA MONUSCO DEVIENT “NEGOCIATRICE” DE MINERAIS AU NORD ET SUD KIVU AVEC DROIT D’ OCTROYER DES LICENCES !?!




RDC : la MONUSCO érige quatre centres de négoces au Nord-Kivu et Sud-Kivu
...

http://dc-kin.net/info/2010/12/18/incroyable-la-monusco-devient-negociatrice-de-minerais-au-nord-et-sud-kivu/




Une nouvelle mine d'or sera exploitée au nord-est de la RDC

Une nouvelle mine d'or voit le jour en RDC, dans la Province Orientale au nord-est du pays. Les géants miniers sud-africains Randgold et Anglogold, après avoir jeté leur dévolu sur le Ghana, la Côte d'Ivoire et le Mali, s'intéressent désormais au Congo. Plus qu'un projet, la mine de Kibali est un chantier bien avancé qui devrait entrer en exploitation cette année.

La mine devrait produire 20 tonnes d'or par an jusqu'en 2031. Selon ses promoteurs sud-africains Anglogold et Randgold, 52% des bénéfices resteront au Congo sous forme de taxes et de dividendes et 48% reviendront aux actionnaires. La production sera comparable à celle de la mine de Morila au Mali affirme Mark Bristow, le PDG de Randgold : « Kibali a le même potentiel que Morila, elle bénéficiera à tous les partenaires, créera des emplois, générera des entreprises, rapportera aux investisseurs. Et en plus elle apportera des de l'argent par les impôts ».

Les investisseurs n'ont pas lésiné sur les moyens pour se faire accepter. Il a fallu déplacer deux villages, un cimetière, construire une nouvelle église et deux écoles, aider à la création de potagers pour la population.

Et ne pas oublier que la mine se trouve dans le grand nord-est de la RDC, avec ses dangers et ses groupes armés. C'est le terrain de la LRA. Mais pour Mark Bristow, « Randgold ne souhaite pas avoir sa propre armée privée ». Mais le PDG de Randgold est conscient des risques : « nous comptons sur le gouvernement pour assurer la loi, l'ordre et la sécurité. Parce que lorsque vous injectez de l'argent quelque part, il en résulte de bonnes et de mauvaises choses », conclut-il.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire