Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

mercredi 20 mai 2015

Congo/Brazza : nouvelle chasse aux RD Congolais









La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) exprime ses vives préoccupations relatives à la reprise de la traque et d’expulsions massives par voie fluviale des ressortissants rdcongolais habitant le Congo/ Brazzaville et d’autres ressortissants des pays africains sur ordre du gouvernement de ce pays voisin à la République Démocratique du Congo (RDCongo).
Les inquiétudes de la VSV sont d’autant plus grandes que les expulsions sont opérées dans des conditions infra humaines, non respectueuses de la dignité inhérente à la personne humaine.
S’agissant de la RDCongo, des vagues d’expulsions ont été observées au Beach Ngobila depuis lundi 18 mai 2015, où plus d’une centaine des rdcongolais interpellés à Pointe -Noire et à Dolisie a été ramenée par train jUsqu’à Brazzaville pour être expulsée par canots rapides embarquant au Beach de Brazzaville et débarquant au Beach Ngobila, à Kinshasa au moins 16 passagers par vacation. Dans ces groupes, il a été répertorié 19 enfants, 30 femmes et 105 hommes.

Les témoignages recueillis auprès de certaines victimes révèlent qu’elles auraient fait l’objet de mauvais traitements et d’enfermement pendant une semaine dans des cachots avant leur expulsion à Kinshasa. Visiblement très épuisés et traumatisés, des expulsés sont rentrés avec de petits sachets contenant des effets personnels tandis que d’autres ont regagné Kinshasa mains vides, contraints d’abandonner tous leurs biens de valeur derrière eux.
Avec la vague du samedi 16 mai 2015, constituée de 15 garçons, 20 jeunes filles, 6 femmes, 18 hommes …, Il y a parmi eux une jeune femme qui aurait perdu son enfant à bas âge et déploré l’extorsion de ses effets personnels dont son téléphone portable.
Les mauvais traitements infligés aux expulsés au niveau du Congo/ Brazzaville est patent d’autant plus que de nombreux expulsés n’ont pas eu la possibilité de se laver pendant plusieurs jours.
Aussi, convient-il de relever qu’à leur arrivée au Beach Ngobila, les expulsés sont abandonnés à leur triste sort après leur enregistrement et identification par les services de la Direction Générale de Migration (DGM).
Aux dernières nouvelles, une nouvelle vague d’expulsions en date du 19 mai 2015 fait état de l’évacuation et arrivée à Kinshasa via Beach Ngobila de soixante-six (66) hommes, quinze (15) femmes, cinq
(5) enfants, soit au total quatre -vingt-six (86) expulsés encore dans des conditions infra humaines. Eu égard à ce qui précède, la VSV invite:

1. Le gouvernement rdcongolais à:
-Organiser sans délais l’accueil au Beach Ngobila et l’hébergement dans des conditions humanisantes de tous les rdcongolais expulsés du Congo/Brazza;
- Réorganiser les sites d’accueil en vue de faciliter l’hébergement des expulsés y compris ceux abandonnés depuis plusieurs mois aux alentours du stade du 24 novembre, en face de la maison communale de Kinshasa.

2. La Communauté Internationale à :
-Interpeller le plus tôt possible les autorités de la République du Congo/Brazzaville pour que ces expulsions soient opérées dans des conditions respectueuses de la dignité de la personne humaine et des droits des expulsés.

Fait Kinshasa, le 19 mai 2015
La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV)
http://7sur7.cd/new/congobrazza-nouvelle-chasse-aux-rd-congolais/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire