Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

mardi 2 juin 2015

Des activistes des droits humains écrivent au cardinal Monsengwo















































Des activistes des droits de l’homme et leurs sympathisants, réunis au sein de l’ONG « Génération Lettre de Treize Parlementaires »(GLTP/Ongdh), ont adressé une correspondance à son Eminence le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, afin de solliciter un espace pour l’organisation de leur grève de la faim de trois jours prévue du 26 juin au 3 juillet 2015. Dans cette lettre datée du 23 mai 2015, signée par leur président ad intérim Gauthier Madika Matungulu, ces défenseurs des droits humains précisent que l’espace choisi est la paroisse Saint Joseph de Matonge à Kinshasa/Kalamu.
A les en croire, cette action n’est pas une première. Il s’agit d’une 9ème initiative organisée dans l’unique objectif de faire triompher la justice et la liberté en RD Congo. Elle avait démarré en 2012 devant le Centre Lindonge, siège de l’Archevêché de Kinshasa et s’était poursuivie au Rond-point Victoire et aux cachots de l’Agence Nationale des Renseignements respectivement du vendredi 28 juin au vendredi 5 juillet et du vendredi 26 juillet au vendredi 2 août 2013. Quant aux dernières actions de grève de la faim, elles ont eu lieu au Rond-point Victoire encore, au cachot de l’Inspection provinciale de la police ville de Kinshasa, de la Direction des renseignements généraux du parquet de Grande instance de la Gombe et dans la prison centrale de Makala respectivement du vendredi 27 juin au mercredi 9 juillet 2014 et du jeudi 31 juillet au samedi 10 août 2014.
Pour rappel, cette démarche tire son origine d’un mouvement de sensibilisation initié par la GLTP et une association française dénommée Ligue pour la Paix et l’Instauration de l’État de Droit en RDC (LIPEDC Strasbourg). Dans leur pétition adressée au président de la République, aux 608 parlementaires, aux 690 députés provinciaux et aux 22 gouverneurs et vice- gouverneurs de la RDC, ces organisations exigent le versement régulier et au prorata des recettes publiques réalisées de tous les frais de fonctionnement et d’investissement de tous les services publics ; la comparution en justice de 12 députés impliqués en 2009 dans la tentative des minorations des recettes collectées par la Direction Générale des Impôts ; l’application immédiate de la retenue à la source de 40% de la part des recettes à caractère national allouées aux provinces, au regard de l’article 175 alinéa 2 de la Constitution de la RDC ; le strict respect de la Constitution du 18 février 2006, notamment son article 220 ; etc.
Tshieke Bukasa
http://7sur7.cd/new/des-activistes-des-droits-humains-ecrivent-au-cardinal-monsengwo/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire