Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

mercredi 20 novembre 2013

"Consolidation de la paix dans l’Est :


 Kobler sollicite l’implication de Tshisekedi"




Le président national de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Etienne Tshisekedi, a reçu hier lundi 18 novembre dans sa résidence de Limete (Kinshasa), le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies et chef de la Monusco, Martin Kobler. Les deux personnalités ont cordialement échangé en tête-à-tête pendant près d’une heure.

Pour le bureau du porte-parole de la Monusco, il s’est agi d’une visite de courtoisie du représentant spécial du secrétaire général des Nations unies auprès de l’opposant historique congolais, avec au menu la situation sécuritaire et politique en République démocratique du Congo.
Du côté de l’UDPS, l’on note que l’initiative de cette première rencontre entre les deux personnalités émane du chef de la Monusco. A en croire les sources proches du sphinx de Limete, Kobler est allé solliciter l’implication d’Etienne Tshisekedi dans les efforts déployés par la Monusco en vue de la consolidation de la paix dans l’Est du pays, où il y a peu, les FARDC appuyées par la Brigade spéciale des Nations unies, ont défait les rebelles du M23.
A propos, le président de l’UDPS a rappelé à son hôte que le M23 (Mouvement du 23 mars), engendrée par le Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), est membre de la Majorité présidentielle (MP). Regrettant que cette instabilité ait causé plusieurs victimes, surtout innocentes dans la partie orientale du pays, Etienne Tshisekedi a, à son tour, salué l’engagement de la communauté internationale avec la Brigade spéciale de la Monusco aux côtés de l’armée congolaise.
Au sujet des valeurs fondamentales défendues par l’ONU, notamment, les droits de l’Homme et la justice, le président de l’UDPS a demandé, qu’au stade actuel, le mandat de la Monusco sur la protection des civils s’étende sur l’ensemble du territoire national. Cela pour faire obstacle à « des pratiques répressives », allusion faite aux partisans de l’UDPS qui seraient emprisonnés à Kamina.
S’agissant du processus électoral, le chef de la Monusco n’a pas pu obtenir l’avis de l’UDPS. Son leader, renseignent les sources, a estimé qu’il est difficile de se prononcer tant que la question des élections de 2011 n’a pas encore trouvée de réponse.

Pour rappel, le chef de la Monusco  effectue depuis le samedi 14 novembre des visites auprès des représentants de la classe politique congolaise, de la majorité comme de l’opposition.

° http://www.lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=4299:consolidation-de-la-paix-dans-l-est-kobler-sollicite-l-implication-de-tshisekedi&cat

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire