Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

dimanche 8 décembre 2013

À quand le gouvernement de cohésion nationale?


Gouvernement de cohésion nationale: Mirage?

Joseph Kabila avait annoncé le 23 octobre dernier devant le Congrès, qu'un gouvernement dit de Cohésion Nationale sera bientôt mis en place.
Or, bientôt deux mois et le gouvernement promis n'est toujours pas mis en place.
Matata Ponyo, l'actuel Premier ministre n'a pas encore présenté sa démission bien qu'il ait demandé à ses ministres de n'engager aucune dépense parce qu'ils sont démissionnaires.

Dans le même temps, nous avons vu le Premier ministre inaugurer les nouveaux bâtiments de la Primature sans le ministre des TP et d'ailleurs, aucun autre ministre ne participait à la cérémonie.

Devant nous comprendre que tous les ministres sont démissionnaires sauf le premier d'entre eux?

Joseph Kabila a le devoir impérieux de mettre la nouvelle équipe gouvernementale.



Sacrebopol




                                     
« Un gouvernement de cohésion nationale sera bientôt mis en place », a annoncé mercredi 23 octobre le président de la RDC, Joseph Kabila qui s’exprimait devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès. Le chef de l’Etat congolais a dévoilé une série de mesures qui répondent aux recommandations formulées lors des concertations nationales qu’il a convoquées le mois dernier à Kinshasa.


 Le président de la RDC, Joseph Kabila à la cérémonie
 de clôture des concertations  nationales, le 5 octobre 2013.
  Photo Monuc/M. Asmani.


Devant les sénateurs et députés, Joseph Kabila a déclaré :
«Je vous annonce que, dans le cadre de ma politique d’ouverture, prônée depuis mon investiture, un « Gouvernement de cohésion nationale » sera bientôt mis en place. Il comprendra aussi bien des représentants de la Majorité que ceux de l’Opposition et de la société civile et aura pour missions prioritaires le rétablissement de la paix et de l’autorité de l’Etat à travers le pays, la consolidation de la cohésion nationale, la poursuite de la reconstruction, l’appui au processus de décentralisation et à l’organisation des élections, et l’amélioration des conditions sociales des populations.» 
http://radiookapi.net/actualite/2013/10/23/urgent-rdc-joseph-kabila-annonce-la-formation-imminente-dun-gouvernement-de-cohesion-nationale/



En RDC, le président Kabila annonce un gouvernement de cohésion nationale

Par RFI

Joseph Kabila, président de la République du Congo.
Joseph Kabila, président de la République du Congo.
Reuters/Tiksa Negeri

En République démocratique du Congo, le président Joseph Kabila a annoncé, ce mercredi 23 octobre 2013 au matin, la constitution prochaine d’un gouvernement « de cohésion nationale ». Une déclaration faite devant les deux chambres du Parlement réunies en Congrès. Cette nouvelle équipe comprendra des représentants de la majorité, de l’opposition et de la société civile.




 Kabila annonce la formation imminente d’un gouvernement de cohésion nationale






C’est ce mercredi que le Président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, a annoncé la formation prochaine d’un gouvernement de cohésion nationale. Une décision qui intervient un mois après les recommandations formulées lors des concertations nationales convoquées par le Président Joseph Kabila, en septembre dernier, à Kinshasa.

S’exprimant devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès, le Président de la RDC, Joseph Kabila, a annoncé ce mercredi, la « formation prochaine et imminente d’un gouvernement de cohésion nationale ».
D’après les assurances données par le chef d’Etat de la RDC, le gouvernement de cohésion nationale qui sera bientôt mis en place sera composé de représentants de l’actuelle majorité présidentielle, de l’opposition et de la société civile. Joseph Kabila à tenu à rassurer son peuple sur la mission de ce nouveau gouvernement qui sera de « rétablir la paix et restaurer l’autorité de l’Etat dans le pays. Il devra en outre consolider l’unité nationale, appuyer le processus de décentralisation et l’organisation des élections et surtout améliorer les conditions sociales des populations ».




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire