Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

vendredi 24 janvier 2014

L’Etat congolais saigné à blanc par "Kabila" et son "ami" Gertler




Dr. Patrice Mutakatifu
Tandis que nos prétendus-opposants eux se déchirent sur des miettes, l’Escroc au sommet et son copain dans la Maffia Dan Gertler s’accaparent de toutes les ressources de la République dont ils cachent le butin en $$milliards aux paradis fiscaux. 

Le bandit Juif Gertler pousse aussi son culot jusqu’a imposer ses choix d’administrateurs a la Gecamines. Ses pions ne sont autres que la bande d’aventuriers Katangais que pilotent les Albert Yuma, Masangu Mulongo et Simon Tomawaku.

Gertler ne s’arrete pas en si bon chemin. Ce mec controle nos ambassades inclu celles de Londres, Pretoria, et Washington et les plantons kabilistes - tel Bene M’poko - qui y oeuvrent.

Pire, Gertler et sa bande des voleurs trimbalent des passeports diplomatiques Congolais que "Kabila" leur octroie en pagaille sous couvert de fausse nationalite. Voila qui leur permet d’ utiliser nos amabassades pour y mener du "business" et des actions de lobby inbues des corruption des politiciens locaux au profit de la kleiptocratie de "Kabila" - inclu la preparation d’une presidence-a-vie pour ce voyou au sommet en 2016.

Congolais, reveillons-nous et defenestrons d’urgence cette Voyoucratie avant que Kabila, Gertler et leur vaste Maffia ne depouillent la RDC de tout ce qui lui reste encore de valable...!

Mundeke Jean
Le maréchal Mobutu,de tous les crimes économiques qu il a eu a commettre durant tout son règne ,le seul péché qu il n a pas commis c est qu il n a pas brade les richesses nationales comme c est le cas présentement avec Hypolite Kanambe,qui lui s adonne a tout: crimes économiques,enrichissement sans cause,bradage du patrimoine national, pillage et complicité de pillages de ressources naturelles congolaises...


Lox
Cet article de Reuters est en anglais mais complimente le votre et explique comment les Katumba Muanke, Kanambe, Jaynet, Zoe, Dan Gertler, etc.. cachent leurs gains illicites dans les paradis fiscaux et compagnies offshores. Un véritable monde de ténèbres. C’est pourquoi Getler peut dire ceci: «Aucun politicien, fonctionnaire ou autorité congolaise n’a de droits, d’intérêts juridiques ou bénéficiaires quels qu’ils soient dans Nessergy», Voici le lien de l’article:
http://www.reuters.com/article/2011/06/28/us-usa-shell-companies-idUSTRE75R20Z20110628

L’Etat congolais saigné à blanc par "Kabila" et son "ami" Gertler 

"Joseph Kabila" et son homme d’affaires Dan Gertler


Dans un communiqué daté du 23 janvier 2014, l’organisation non gouvernementale Global Witness rapporte que le gouvernement congolais vient de conclure un accord pétrolier "déficitaire" avec la société Nessergy notoirement liée à l’homme d’affaires israélien Dan Gertler qui a bâti sa fortune grâce à sa proximité avec "Joseph Kabila" et feu Augustin Katumba Mwanke. Là où le bat blesse est que les autorités congolaises s’opposent à la divulgation des termes du contrat querellé. Une attitude qui énerve le principe de transparence qu’impose la législation congolaise en la matière. Selon le porte-parole de Dan Gertler International, cité dans ce communiqué, le contrat dont question ne peut être divulgué. Au motif qu’il existerait un "accord de confidentialité". Question : pour protéger quel intérêt?
Selon Global Witness (GW), l’Etat congolais a conclu un accord de rachat des droits pétroliers de la société offshore Nessergy pour un montant "probablement des centaines de fois supérieur au prix payé" par ladite société - soit 500 000 $ US - il y a plusieurs années. A l’appui de sa thèse, GW se réfère à un contrat de 2008 signé par des représentants de Nessergy et de H Oil, société établie par Jacques Hachuel, l’un des fondateurs du géant des matières premières Glencore. Selon le contrat de H Oil, Nessergy devait être achetée pour la somme initiale de 194 millions $, avec potentiellement un montant supplémentaire.

L’ami du "raïs"

Cette Ong s’étonne que l’Etat qui semble avoir subi "une perte stupéfiante" dans cette transaction rechigne a diffusé le contenu de ce contrat. Sous le prétexte que cette convention serait assortie d’une clause de confidentialité.

Le communiqué de GW de préciser que Nessergy est liée à l’homme d’affaires Dan Gertler, "un homme d’affaires controversé ami du président congolais et propriétaire d’importants intérêts miniers et pétroliers dans le pays". Un porte-parole du Groupe Dan Gertler International (DGI) a démenti "fermement tout agissement répréhensible" non seulement dans le contrat mis en cause mais aussi "dans tous les autres marchés" passés par Gertler avec l’Etat congolais.

"L’accord pétrolier de Nessergy présente de nombreuses caractéristiques communes avec une série d’accords secrets passés dans le secteur minier congolais, en vertu desquels des droits miniers ont été achetés par des compagnies offshore pour un prix dérisoire, pour ensuite être rapidement revendus à de grandes sociétés internationales moyennant un profit immense", souligne le texte. Et de rappeler que le Panel "Africa Progress" dirigé par l’ancien secrétaire des Nations Unies Kofi Annan estime que "cinq de ces accords impliquant Gertler entre 2010 et 2012 auraient coûté à l’État congolais au moins 1,36 milliard $". Ce qui représente près du double des dépenses annuelles du pays dans les secteurs de la santé et de l’éducation. GW de rappeler que la non-divulgation de l’existence de l’un de ces "contrats corrompus" avait amené le Fonds monétaire international à cesser son programme de prêts à la RDC en décembre 2012.

GW dit, par ailleurs, avoir pris connaissance de l’organigramme des sociétés propriétaires de Nessergy. Cette dernière est immatriculée à Gibraltar et est détenue à 75 % par des sociétés immatriculées dans les îles Vierges britanniques, un paradis fiscal notoire, également connu pour son secret bancaire. "Bien que ces sociétés soient toutes liées à Gertler, la liste complète des actionnaires est tenue secrète", fait remarquer le communiqué en soulignant la difficulté d’identifier les véritables bénéficiaires de cet accord conclu au détriment du trésor public congolais. «Aucun politicien, fonctionnaire ou autorité congolaise n’a de droits, d’intérêts juridiques ou bénéficiaires quels qu’ils soient dans Nessergy», a estimé le porte-parole de Gertler.

Les loups ne se mangent pas entre eux

C’est par ordonnance présidentielle nº08/022 du 12 mars 2008 que "Joseph Kabila" avait attribué à la société Nessergy Ltd un permis d’exploitation pétrolière. Lors du Conseil des ministres présidé, le vendredi 17 août 2007, par le Premier ministre congolais d’alors, Antoine Gizenga, le gouvernement avait approuvé un «contrat de partage de production», signé en date du 7 octobre 2006 entre la RD Congo d’une part et l’«Association» dénommée «Nessergy Ltd-Cohydro» de l’autre. Ce contrat porte sur le couloir maritime offshore profond au large de la province du Bas-Congo et du territoire angolais de Cabinda.

En grattant un peu à l’époque, les analystes ont fini par découvrir que derrière la société Nessergy Ltd se dissimulait en réalité le diamantaire Dan Getler. Un "ami" de "Joseph Kabila" et de son bras d’alors, Augustin Katumba Mwanke. Grâce à ses relations, "Dan" dont la réputation est pour le moins sulfureuse s’est fait attribuer le titre de consul honoraire du Congo-Kinshasa à Tel-Aviv.

Ce n’est pas la première fois que les "combines" de l’homme d’affaires Dan Gertler soient mis sur la place publique. Ce n’est pas la première fois non plus que Gertler est présenté comme le "prête-nom" de "Joseph Kabila" dont l’affairisme est un secret de Polichinelle. Et après? Apparemment, tout le monde trouve son compte. Ne dit-on pas que les loups ne se mangent pas entre eux? La société américaine Freeport Mcmoran n’exploite-t-elle pas les mines de cuivre et du cobalt de Tenke Fungurume, au Katanga, en toute opacité? Qui en parle?

B.A.W 
© Congoindépendant 2003-2014



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire