Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

lundi 17 novembre 2014

Proche du gouverneur du Katanga : Christian Rousseau : « Moïse Katumbi va mieux, mais il est très fatigué »










Il y a une semaine, le journal belge Dernière Heure (DH) publiait un article dans lequel il confirmait l’empoissonnement du président du TP Mazembe. « Le mal a été diagnostiqué lors d’un check-up à Londres. Le gouverneur Moïse Katumbi a dû passer un mois aux soins intensifs et il en a encore jusqu’à la fin du mois », a écrit la DH citant un ministre congolais. Ce dernier, renseigne le journal belge, a parlé « scénario digne des Borgia à la sauce congolaise ».
Dans la foulée, un membre de l’entourage du gouverneur du Katanga a indiqué que Moïse Katumbi pourrait rentrer au pays au début du mois de décembre, tout en n’excluant pas la possibilité de voir le n°1 du TP Mazembe « prolonger de quelques jours son séjour à l’étranger pour poursuivre sa convalescence et rassurer certains de ses partenaires ». Question : comment se porte actuellement Moïse Katumbi ? Pour répondre à cette question, le site du TP Mazembe publie un article intitulé « le président Katumbi en bonne santé ».
Le site reprend un message que Moïse Katumbi a envoyé aux populations de sa juridiction et aux supporters de son équipe, par l’entremise de Christian Rousseau, le président du TP Mazembe/Benelux. La phrase clé de ce message est la suivante : « Il va mieux, mais est encore très fatigué. Mais ne vous inquiétez pas de trop car je peux vous assurer qu’il a encore bien la tête sur les épaules et que son esprit est toujours aussi vif que l’éclair ». Curieusement, il ne fait pas allusion aux membres de son parti politique, le Parti du peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), dont il est le responsable provincial du Katanga. Il n’a pas non plus adressé un mot à ses amis de la majorité Présidentielle.

CN

http://7sur7.cd/new/proche-du-gouverneur-du-katanga-christian-rousseau-moise-katumbi-va-mieux-il-tres-fatigue/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire