Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

lundi 4 mai 2015

RDC-Provinciales: Henri Lokondo invite la Ceni «à l’écoute des autres»

RDC-Provinciales: Henri Lokondo invite la Ceni «à l’écoute des autres»
 
 
L’opération de dépôt des candidatures pour les provinciales a été prolongée jusqu’au 25 mai sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo (RDC). Elle devrait prendre fin le mardi 5 mai. À en croire la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), cette dérogation n’aura aucune incidence majeure sur le chronogramme global des élections. Intervenant dimanche 3 mai sur Radio Okapi, le député de la Majorité présidentielle, Henri-Thomas Lokondo pense que la Ceni tire là les conséquences de sa conviction d’évoluer en vase clos. Il invite cette institution citoyenne à l’écoute des autres. De son côté, le député Clément Kanku de l’opposition estime que ce calendrier devrait tenir compte des contre-propositions en vue d’avoir « de meilleures élections au pays».

«Le report du dépôt de candidature par la Ceni est justement le commencement de la vérité sur certains aspects irréalistes de ce calendrier global», a affirmé Henri-Thomas Lokondo. Pourtant, a-t-il rappelé, «il n’y a pas trois semaines, le président de la Ceni, l’abbé Apollinaire Malumalu, avait dit que rien ne changera de façon péremptoire, qu’on n’allait même pas bouger une virgule de ce calendrier global».
Selon Henri-Thomas Lokondo, les acteurs de la Ceni « considèrent que ce n’est pas réaliste d’avoir des dates aussi trop serrées comme ça ».
Il a dit se réjouir de ce «qu’ils reviennent à la raison », soulignant que «le peuple reste source d’inspiration et objet de réalisation».
Pour le député de la MP, la Ceni doit être perméable aux conseils des structures, des partis politiques, de la société civile et des institutions de l’Etat.




«Et ça ce n’est qu’un début ! Mais, nous allons arriver à des blocages, comme nous ne cessons de le dire, face aux problèmes financiers graves que le gouvernement aura beaucoup de difficultés pour réaliser », a-t-il conclu.

Tenir compte des contre-propositions

Du côté de l’opposition, ce report de l’opération de dépôt des candidatures pour les provinciales prouvent que la Ceni devrait finalement « jeter un coup d’œil dans [la] proposition de calendrier [faite par les opposants]», a déclaré le député Clément Kanku.
Selon lui, la finalité est d’avoir de meilleures élections en RDC.
«La Ceni ferait vraiment œuvre utile de tenir compte des contre-propositions faites par l’opposition. Nous avons rappelé à la Ceni que le calendrier, tel que proposé, est un calendrier qui était sujet à une très forte compression et que cela pouvait nous amener malheureusement à un glissement », a affirmé Clément Kanku.
Il estime que la Ceni semble dire maintenant qu’elle tient compte des observations des uns et des autres.
«Je pense qu’il n’est pas tard pour bien faire. La Ceni aujourd’hui peut se remettre en cause et dire que bon ! voilà, Des propositions [ont été faites] par certaines formations politiques, par la société civile et pourquoi pas aller voir s’il y a du bon à prendre là-dedans pour favoriser un processus électoral qui pourrait rassurer tout le monde », a déclaré le député de l’opposition, qui reste convaincu que pareille démarche serait dans «l’intérêt de tous»."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire