Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

jeudi 4 août 2011

Le stade des Martyrs et la CENI dans le viseur de Tshisekedi


Sauf changement de dernière minute, le président de l'UDPS va se rendre ce mercredi 3 août à Kipushi, ville située à 30 km de Lubumbashi où ce dernier séjourne depuis le vendredi 29 juillet en provenance de l'Afrique du Sud. L'agenda du n°1 de ce parti de l'opposition prévoit une descente à Likasi, à 120 km de la capitale provinciale du Katanga, le jeudi 4 tandis que le jour suivant, soit le vendredi 5 août, il sera à Kolwezi, une autre importante ville cuprifère.

Quant à la journée d'hier mardi 2 août, Etienne Tshisekedi s'est rendu à Kasumbalesa, une importante entité politico-administrative située à la frontière de la RDC avec la Zambie. Située à 80 km de Lubumbashi, la cité de Kasumbalesa a réservé un accueil chaleureux et délirant au président de l'UDPS et à sa suite. Ayant quitté la ville de Lubumbashi à 11h30', Etienne Tshisekedi était accompagné par un convoi de 30 véhicules. C'est à 13h30' qu'ils ont atteint l'entrée de Kasumbalesa où une foule innombrable les attendait dans une allégresse indescriptible. Le président de l'UDPS et sa suite ont parcouru 3 km dans cette ambiance de gaieté jusqu'à la place réservée au meeting. S'adressant aux membres sympathisants de son parti, Etienne Tshisekedi a tenu en baleine l'assistance avec le même message qu'il avait prononcé le samedi 30 juillet à Lubumbashi.

Il a une fois de plus responsabilisé les katangais de Kasumbalesa à s'investir pour mettre fin à l'insécurité, au vol, au viol et à la corruption sans oublier l'impunité. Il a insisté sur l'amour des Congolais envers leur pays en vue de sortir la RDCongo de l'abîme.

Il n'avait pas manqué de présenter la délégation des membres qui l'accompagnent dont les uns de l'Europe via la République Sud Africaine. Des questions lui ont été posées et il y a réservé dés réponses appropriées. Le meeting s'est terminé à la satisfaction de tous sans incident.

Le moral d'Etienne Tshisekedi et de sa suite se trouve au Zénith. La provocation des membres de l'UNAFEC qui ont attaqué lundi la permanence de l'UDPS située dans la commune Lushoise de la Kenya ne les a pas ébranlés.

Revenons à l'attaque pour dire que la délégation UNAFEC revenant d'une manifestation politique sans envergure s'est déchaînée sur la permanence de l'UDPS en vandalisant les voitures trouvées sur les lieux. Ces véhicules n'appartenant pas même aux cadres de l'UDPS dont les nombres trouvés à la permanence ont repoussé les agresseurs. Gabriel Kyungu était aperçu aux environs du siège provincial du parti cher à Tshisekedi.

                                                                                                               K.KAP 
http://www.7sur7.cd/index.php?option=com_content&view=article&id=23194%3Aapres-kasumbalesa-tshisekedi-aujourdhui-a-kipushi-et-demain-a-likasi-avant-kolwezi-&catid=35%3Ala-tempete-des-tropiques&lang=fr

Le stade des Martyrs et la CENI dans le viseur de Étienne Tshisekedi

La tournée katangaise du président de l’UDPS, Etienne Tshisekedi, se poursuit de succès en succès. Tshisekedi poursuit la mobilisation de ses militants à travers la province. A l’étape du Katanga, il est entrain de récolter un succès fou. Tshisekedi sensibilise la population à voter utile aux prochaines élections. Ce message a été capté par des millions des Congolais qui aujourd’hui n’aspirent plus qu’au changement. Rien à faire ! «Ce changement est inévitable. Et, c’est pour notre bien-être et pour la construction d’un Etat des droits», ne cesse d’expliquer Tshisekedi. Quand Tshisekedi finit sa tournée dans la province du Katanga, il regagne directement la ville de Kinshasa le lundi 8 août.
A Kinshasa, où il a programmé un meeting le même jour de son retour au stade des martyrs. L’arrivée de Tshisekedi est prévue dans l’avant-midi. Le président de l’UDPS quittera l’aéroport de N’djili pour le stade. Tshisekedi compte faire la restitution de sa tournée euro-américaine.
Dans un premier temps, le parti de Tshisekedi et ses alliés se mettent d’accord pour la réussite de cet événement. Sur le plan administratif, les responsables de l’UDPS ont adressé une lettre d’information aux différentes autorités de la ville et au gestionnaire du stade des martyrs. Le gestionnaire du stade a rassuré aux combattants de l’UDPS, que le 8 août le stade n’est pas réservé. Que les tshisekedistes pouvaient tenir leur meeting. A cet effet, le gouverneur de la ville, André Kimbuta, avait promis aux politiciens de respecter la loi, rien que la loi en ce qui concerne les manifestations publiques dans la ville. Après, son meeting, Tshisekedi entreprendra certaines activités. D’abord, il va visiter la famille de Serge Lukusa Diyoka, ce combattant tué lors d’un sit-in de l’UDPS devant le siège de la CENI où le parti de Tshisekedi était allé déposer un mémo pour dénoncer certaines irrégularités constatées dans la révision du fichier électoral. Ensuite, Tshisekedi et son épouse iront déposer une gerbe des fleurs à la tombe de Serge Lukusa au cimetière de Kintambo.
La plus grande activité reste, celle liée, à la candidature unique de l’opposition. Tshisekedi va lancer l’invitation à ses pairs de l’opposition pour ouvrir les discussions à cet effet. Ces discussions sont très attendues par l’ensemble’ de la classe politique rd-congolaise et par beaucoup d’observateurs de la politique rd-congolaise. A ce sujet, plus de vingt partis de l’opposition se sont déjà exprimés en faveur de Tshisekedi. Ces vingt partis ont mis en place une plate-forme, qu’ils appellent DTP, Dynamique Tshisekedi président. D’autres se regroupent dans SET, une autre organisation pro-Tshisekedi mise en place, par le député RCDN, Roger Lumbala. S’agissant de la candidature de Tshisekedi, son cabinet s’atèle déjà à constitué son dossier. La CENI va commencer l’enregistrement des candidatures ce 4 août. Le cabinet de Tshisekedi ne veut pas être en retard. Il est entrain d’apprêter le dossier de la candidature de Tshisekedi à la magistrature suprême. Le dossier doit contenir notamment les attestations de naissance, de bonne vie et moeurs, de nationalité et un extrait de casier judiciaire… Par ailleurs, Tshisekedi envisage d’être en tête du prochain Sit-in de l’UDPS au siège de la CENI, si jamais cette institution en charge des élections ne prenait pas en compte les revendications exigées par les opposants sur le fichier électoral, d’après une source proche du lider maxima.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire