Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

lundi 22 août 2011

Présidentielle 2011 : Tshisekedi – Kamerhe, alliance confirmée




Le candidat commun de l’opposition à l’élection présidentielle doit déposer son dossier de candidature au plus tard le 6 septembre prochain. En clair, les opposants n’ont plus que deux semaines pour se mettre d’accord autour de leu joker qui devra affronter Joseph Kabila, le candidat de la Majorité Présidentielle (MP).

Il y a quelques mois d’aucuns pensaient que toutes les tendances politiques de l’opposition étaient incapables de se mettre d’accord autour d’un candidat commun. Mais, il semble que les lignes aient sérieusement bougé de ce côté-là. Tous les opposants se sont mis d’accord autour d’un principe : l’élaboration d’un programme commun de gouvernement avant de choisir la personne qui portera le brassard de l’opposition face à Joseph Kabila.
Question : qui sera ce joker? S’il était un peu difficile de répondre à cette interrogation, les choses semblent s’éclaircir depuis quelques jours. Selon plusieurs sources, Etienne Tshisekedi,le leader de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) et candidat déclaré à l’élection présidentielle, sera certainement le candidat commun de l’opposition.
A en croire les mêmes les sources, plusieurs éléments ont concouru à l’unanimité qui dessine autour de son nom, notamment sa tournée réussie dans la province du Katanga qui, jusque-là, était considérée comme bastion du PPRD. Il y a aussi son retour triomphal dans la ville de Kinshasa où il a réuni près de 80.000 personnes au stade des Martyrs.

De l’eau dans les vins 
A ceux qui croyaient que l’opposition ne pouvait pas trouver un candidat consensuel, les opposants sont en train d’opposer un cinglant démenti. Preuve : on sent que tout le monde a mis dans l’eau dans son vin. Vital Kamerhe, le président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), candidat désigné à l’issue du congrès de son parti à la prochaine présidentielle, a, lors d’un point de presse, dit qu’il était prêt à aller vers son vieux Tshisekedi afin de trouver un accord sur la candidature commune de l’opposition. L’ancien président de l’Assemblée nationale a, une fois de plus, lors de sa dernière tournée dans la province du Bas-Congo, déclaré au cours d’un meeting public tenu dans la ville de Matadi, qu’il était prêt à s’effacer afin de promouvoir la seule candidature d’Etienne Tshisekedi. L’autre signe est venu du côté du Mouvement de Libération du Congo (MLC) par in bouche de son Secrétaire- général Thoma Luhaka. En effet, reçu à l’émission Top Presse de la radio TopCongo, ce dernier n’a pas hésité de qualifier le leader de l’UDPS de la locomotive de l’opposition.

Les experts au travail
De tous les candidats déclarés à la prochaine présidentielle du côté de l’opposition, deux faisaient figure de favoris, à savoir : Etienne Tshisekedi et Vital Kamerhe. Selon des analystes, à défaut du leader de l’UDPS, Vital Kamerhe était considéré comme celui qui pouvait secouer le candidat de la MP. Ainsi, pour mettre toutes les chances de son côté, la grande majorité des leaders de l’opposition estime que l’une de deux personnes doit s’effacer au  profit de l’autre.
A ce sujet, il nous revient d’apprendre que les experts de l’UDPS et ceux de l’UNC travaillent depuis plusieurs jours sur l’accord politique qui devrait être signé cette semaine entre Etienne Tshisekedi et Vital Kamerhe. Ce dernier, d’après certaines sources, signerait cet accord au nom de l’Alliance Vital Kamerhe (AVK), la coalition qui soutient (ou soutenait) sa candidature à la prochaine présidentielle. Cela entre en droite ligne de la volonté du leader de l’UDPS qui veut l’accord politique soit signé par des regroupements politiques et non par des individus.

Le MLC se prépare
Avec le 42% obtenu par Jean-Pierre Bemba au second tour de la présidentielle en 2006 et comptant près 60 députés nationaux, le MLC ne veut pas être à la traîne. Bien que privé de son leader (incarcéré à La Haye par la CPI, le parti veut négocier en position de force. Ainsi, vient-il de mettre sur pied une coalition politique dénommée Alliance des Congolais pour le Changement (ACC). En dehors du MLC, celle-ci compte en son sein les partis membres de l’Union pour la Nation (UN) et l’UREC du docteur Oscar Kashala, arrivé 4ème au premier de la présidentielle en 2006.
D’après certaines indiscrétions, le parti de Jean- Pierre Bemba veut diriger le bureau de la future Assemblée générale. De son côté, comme nous l’écrivions dans l’une de nos précédentes éditions, Vital Kamerhe viserait la Primature.
Comme on peut le remarquer, la semaine qui commence risque d’être riche en événements politiques que ce soit du côté de l’opposition ou de la Majorité Présidentielle.

 Thomas NABOR

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire