Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

vendredi 9 décembre 2011

La République démocratique du Congo suspendue à l'annonce des résultats


Les Congolais attendent les résultats des élections qui doivent être annoncés par la Céni.
Les Congolais attendent les résultats des élections qui doivent être annoncés par la Céni.
REUTERS/Finbarr O'Reilly

Par RFI
Nouveau report de l'annonce des résultats de l'élection présidentielle en RDC. Ils devaient être annoncés jeudi 8 décembre à 20h, puis à 22h, mais ne seront finalement donnés que ce vendredi. C'est l'annonce faite dans la soirée par le président de la Commission électorale (Céni), le pasteur Daniel Ngoy Mulunda, qui justifie ce nouveau délai par la nécessité de finir le travail de vérification. Les derniers chiffres partiels portaient sur un peu plus de 89% des bureaux de vote. Joseph Kabila, élu en 2006, était en tête (49%) avec 2,6 millions de voix d'avance sur l'opposant Etienne Tshisekedi (33,3%), lequel conteste ces chiffres.

Avec notre envoyé spécial à Kinshasa,
Les ambassadeurs étaient installés, les journalistes s’apprêtaient à recueillir les résultats provisoires et finalement aux environs de 21h30, le pasteur Daniel Ngoy Mulunda est venu devant l’auditoire annoncer un nouveau report. Selon lui, le bureau de la Céni donnera les scores de l’élection présidentielle ce vendredi, lorsqu’il aura fini le travail de vérification. « Nous devons comparer si les résultats reçus sur procès verbaux correspondent à ceux reçus par valise satellite », a affirmé le président de la Commission électorale.

D’autres sources évoquent une autre raison pour expliquer ce report. Selon elles, le bureau de la Céni est en fait miné par des dissensions internes et deux membres issus l’opposition refuseraient pour l’heure de donner des résultats qu’ils estiment sans fondement.
A Kinshasa, chacun attend le dénouement de cette élection avec impatience. Dans certains quartiers populaires, avant même que Daniel Ngoy Mulunda ait annoncé ce deuxième report, des supporters d’Etienne Tshisekedi sont descendus dans les rues pour fêter la victoire de leur champion. De leur côté, les partisans de Joseph Kabila avaient pour le deuxième jour consécutif organisé au Grand Hôtel une soirée pour célébrer leur victoire. Mais des deux côtés, la fête a tourné court.

Dans le contexte actuel, la conférence épiscopale vient de jeter un pavé dans la mare en dénonçant les irrégularités constatées par ses observateurs. L’Eglise catholique ne se prononce pas sur les tendances des résultats annoncés jusque-là, mais elle prend ses distances avec la Céni lorsque cette dernière affirme que le scrutin s’est bien déroulé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire