Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

jeudi 1 mars 2012

RDC: le numéro deux de l’UDPS porte plainte contre l’ANR et la DGM pour «tentative d’assassinat»

RDC: le numéro deux de l’UDPS porte plainte contre l’ANR et la DGM pour «tentative d’assassinat»

Jacquemain Shabani, le secrétaire général de l’UDPS.
Jacquemain Shabani, le secrétaire général de l’UDPS.
inzocongo.net

Par RFI
Jacquemain Shabani, le secrétaire général de l’UDPS, l’Union pour la démocratie et le progrès social, a déposé lundi 27 février une plainte contre l’ANR, l’Agence nationale de renseignement et la Direction générale des migrations (DGM) de la RDC. Une plainte déposée pour notamment « arrestation arbitraireet détention illégale », « coups et blessures volontaires »  et « tentative d'assassinat ». Le numéro deux du parti de l’opposant Etienne Tshisekedi avait été arrêté le 7 février par la Direction générale des migrations à l'aéroport de Kinshasa. Jacquemain Shabani s’apprêtait à s’envoler pour la Belgique. Il a par la suite été transféré et brièvement détenu à l’ANR où il a été « tabassé et  torturé », indique la plainte.

Il avait été empêché de voyager le 7 février. Ce jour-là, à l’aéroport N'djili, la police des frontières l’avait interpellé, officiellement, pour avoir tenté de sortir avec un passeport périmé appartenant à autrui.
Jacquemain Shabani, secrétaire général de l’UDPS, (Union pour la démocratie et le progrès social) d’Etienne Tshisekedi, avait alors fait l’objet d’une fouille systématique. Son passeport, son ordinateur portable, son téléphone mobile et des documents divers avaient été saisis.
Relâché dans la nuit après un interrogatoire musclé à l’Agence nationale de renseignement, le jeune avocat de l’opposition, mis en examen depuis, est entré dans la clandestinité. Il demande aujourd’hui d’aller se faire soigner à l’étranger pour des traumatismes qu’il aurait subis lors de son interpellation.
C’est pourquoi, selon son intérimaire à l’UDPS, Raymond Kahungu, Jacquemain Shabani a déposé une plainte au parquet général de la République contre le numéro un de l’Agence nationale de renseignement, et l’agent de l’immigration à l’aéroport N'djili. Il réclame la restitution de son passeport et autres biens personnels pour voyager.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire