Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

samedi 24 août 2013

LÉON MULUMBA, LE FRÈRE DE GECOCO ET DÉPUTÉ PPRD, TABASSÉ PAR LA POLICE.

LE DÉPUTÉ PPRD LÉON MULUMBA, FRÈRE DU FUGITF GECOCO, TABASSÉ PAR LA POLICE ET PORTÉ DISPARU.

Monsieur Léon Mulumba, député PPRD et frère de Gecoco Mulumba a été malmené, humilié et arrêté par des éléments de la Police Nationales le 22 août dernier sur le site maraîcher de Kingabwa.
Ce monsieur est allé assister ses concitoyennes cultivant des champs sur ce terrain qui fait la convoitise de plusieurs fortunés du régime. Malheureusement pour ces derniers, les frères Mulumba ce sont toujours dressés sur leur chemin.
Ces délinquants utilisent tous les moyens en leur possession en vue d'arriver à leur fin. Ils n'hésitent pas à corrompre la police et/ou la magistrature pour mettre hors d'État de nuire tous ceux qui entravent leur chemin, avec bien entendu la complicité des autorités quoi ne sanctionnent jamais ces dérives.
Ceci n'est pas un cas isolé. Pour rappel, Gecoco Mulumba alors député, avait violemment été pris à parti par des policiers zélés qui voulaient chasser des citoyens qui habitaient dans la concession de feu Maréchal Mobutu que convoitait un haut magistrat. Gecoco a été battu, déshabillé et humilié publiquement.

Pour l'honorable Léon Mulumba, le colonel Mukuna serait l'instigateur. Il aurait reçu une promesse selon laquelle il recevrait un grand terrain et une forte somme d'argent s'il parvenait à chasser les cultivatrices dans ce lotissement. Or, on ne peut pas chasser ces femmes avec Léon Mulumba en liberté. C'est ainsi qu'une cabale a été montée contre lui pour l'accuser d'avoir insulté Joseph Kabila.Or, dans ce pays, il n'y a pire crime que celui d'avoir insulté le Président. Pour vous venger, vous n'avez qu'à accuser votre adversaire d'avoir insulté Joseph Kabila. Ceci est devenu une arme de chantage pour la police et la magistrature qui rançonnent et extorquent des sommes considérables auprès du petit peuple.
À ce jour, l'honorable Léon Mulumba reste introuvable.

Dernièrement, un autre député PPRD avait goûté à la médecine de la police. Après avoir participé à une émission de télévision dans laquelle Mr Muhindo demandait au président Kabila à engager réellement nos soldats dans des combats à l'est du pays si non la population prendrait ses responsabilités comme beaucoup d'autres peuples d'Afrique et du monde. Il a été accusé notamment d'outrage au chef de l'État. Il a été arrêté et conduit illico presto à Kinshasa et ce, malgré son immunité parlementaire. Ni le président du Parlement, ni ses collègues députés, personne ne peut contester un ordre de Joseph Kabila, même illégal. Mr Muhindo a écopé d'une lourde peine de 3 ans, après un comique procès de deux jours.

Un autre député, cette fois de l'Opposition est emprisonné depuis de longs pour avoir seulement soutenu Étienne Tshisekedi pendant les dernières élections. Il s'agit du député Diomi Ndonala qui croupit dans les geôles de Kinshasa après s'être vu accusé successivement de viol sur deux soeurs mineures et atteintes à la sécurité du pays.

Il est connu de tous que la police congolaise utilise toujours la violence ( souvent létale ) pour des cas où le nom de Joseph Kabila est impliqué. Il y a quelques années, Mr Chebeya, grand défenseur des droits humains a été retrouvé mort dans sa voiture alors qu'il répondait la veille à une invitation du chef de la police, le Général Numbi. Le corps de Mr Chebeya a été retrouvé au milieu de préservatifs que la police avait installés pour maquiller leur crime.

Quelques temps plus tard, un congolais de Belgique en vacances à Kinshasa, a jeté un caillou sur la voiture de Joseph Kabila lors du passage de son cortège. Mr Armand Tungulu a été arrêté, battu et torturé. Il a été retrouvé mort le lendemain. Le ministre Mende, toute honte bue, annoncera que Armand Tungulu s'est suicidé à l'aide de sa taie d'oreiller, certainement pris de remord pour l'acte insensé qu'il venait de commettre. Plus tard, il s’avérera qu'il avait été assassiné dans les locaux de la police présidentielle.

Vous dites que notre pays s'appelle République DÉMOCRATIQUE du Congo?

Levi,
Kinshasa















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire