Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

vendredi 6 décembre 2013

AFFAIRE BEMBA: INCOMPÉTENCE DU PROCUREUR FATOU.


Jean Flamme, the lawyer representing Mr. Kabongo, said the allegations against the five suspects were “serious” and “a trial within a trial.” He said the proceedings could have an influence on the main case against Mr. Bemba and the careers of the lawyers involved.

Furthermore, Mr. Flamme said the seizure of items, including from Mr. Kabongo’s office and recordings of intercepted phone calls, was “excessive” and had compromised the defense strategy in Mr. Bemba’s ongoing trial because his lawyers had also been looking into witness tampering by the prosecution.

“There is a letter from a prosecution witness asking for money promised to them. These are protected witnesses and the prosecution is not independent and has an interest in the matter,” said Mr. Flamme.

"Il y a une lettre d'un témoin de l'accusation demandant de l'argent promis. Ce sont des témoins protégés et la poursuite n'est pas indépendant et elle a un intérêt dans cette question ", a déclaré M. flamme.




Maître Jean Flamme, avocat dans le procès Procureur contre Jean-Pierre Bemba déclare que le Procureur Fatou Bensaouda est incompétent pour mener l'instruction dans cette affaire.

Maître Flamme s'adresse au juge du tribunal et lui dit que Me Kilolo, l'avocat principal de Jean-Pierre Bemba avait en sa possession une lettre d'un témoins (protégé) de l'accusation qui demandait l'argent qui lui était promis par l'accusation, donc par le procureur. Fort de ce fait, Mr Kilolo a eu une conversation téléphonique avec les membres de son équipe de défense, pour attaquer la crédibilité du Procureur. Ne se doutant pas qu'ils puissent être écoutés par l'accusation, ils ont établi leur ligne de défense. Ceci s'est passé vendredi.

Prise de panique, Madame Fatou a immédiatement organisé une contre-attaque pour ne pas laisser Kilolo étaler la corruption de l'accusation et samedi matin, toute l'équipe de défense de Jean-Pierre Bemba était arrêtée et l'ordinateur, téléphone et l'Ipad de Maître Kilolo étaient confisqués.

Comment la Procureure peut-elle être celle que la défense accuse de corruption et en même temps, c'est elle qui mène l'instruction dans la même affaire, se demande l'avocat Flamme.






Nous ne connaissons pas encore tout ; Bemba n’a pas tout fait bien comme il est  loin d’être un enfant de chœur mais Il faut vraiment décider de ne rien voir pour ne pas apercevoir que le procès qui lui est fait dans cette nouvelle affaire comme dans  l’affaire principale est très disproportionné à tout délit et même crime qu’il aurait commis !

Comment peut-on comprendre par exemple qu’accusé à travers ses soldats partis au secours d’un Président  Centrafricain (démocratiquement installé) contre un rebelle qui sera  au pouvoir par la force et lui-même  plus tard renversé,  etc, etc… la Cour n’ait jamais jugé utile d’entendre aucun responsable Centrafricain ?

Comment s’embarquer dans une accusation de preuves falsifiées, de subornation  lorsque soi-même on profite de sa toute-puissance officielle pour imposer ses preuves et témoins et pour écouter ses adversaires judiciaires ?

Il y’a donc gros soupçon d’anguille sous roche !!!







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire