Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

vendredi 27 décembre 2013

LES MENSONGES DE JB MPIANA À LA RTNC

Jean-Bédel Mpiana, artiste musicien de la RDC vient de tenir des propos mensongers à la télévision nationale suite à l'annulation de son concert du 21 décembre dernier au Zénith de Paris - La Villette.

JB Mpiana (c'est comme cela qu'on l'appelle) a notamment dit qu'il avait engagé 150 maîtres-chien et plusieurs gardiens dont des catcheurs, des lutteurs et des boxeurs à grand gabarit pour assurer la sécurité de sa personne, des musiciens et des spectateurs;









Que ces 150 maîtres chien seraient dans des trains et métros pour contrer toute attaque venant des combattants qui n'étaient en fait qu'une petite poignée.

La pauvre animatrice, sachant bien que Mpiana ne faisait que rêver en pleine journée, ne pouvait ni interrompre le farceur, ni lui poser de vraies questions, de peur de passer un mauvais quart d'heure à l'ANR (Agence Nationale de Renseignements, la police secrète de «Kabila» avant de perdre son emploi.

La RTNC, télévision publique est la caisse de résonance du régime de Kinshasa et rien, mais vraiment rien ne peut passer de ce qui peut mettre le gouvernement dans l'embarras et les pauvres journalistes doivent subir malgré eux, la brutale et sauvage censure avec une complaisance sans borne.

Mamie Ilela, trop complaisante dans ses émissions et manque de rigueur professionnelle. 
L'animatrice Mamie Ilela, la pauvre ne pouvait qu'avaler des couleuvres que débitait le chanteur. Comment JB Mpiana pouvait-il engager selon ses propres dires, au moins 150 maîtres-chien et avec quels moyens financiers allait-il payer la note si ce n'est avec l'appui de Kinshasa. D'ailleurs, il se raconte que Kinshasa aurait débloqué des sommes importantes pour la réussite de cet événement car Kinshasa voulait casser le verrou imposé par les combattants depuis plusieurs années déjà.
Donc il est faux et archi-faux la prétention de JB Mpiana concernant les 150 maîtres-chien. 
La vérité, c'est que la Préfecture de Police a pris la bonne décision d'annuler le concert pour éviter tout débordement car la communauté congolaise était déterminée dans tous les cas, à empêcher ce concert et c'est vrai, on pouvait craindre mort d'homme.
De plus, la FNCA n'aurait vendu que 35 billets pour ce concert pour une salle pouvant contenir plus de 6000 spectateurs. Il était donc ridicule d'engager de milliers de policiers pour une si faible participation.
Enfin, pour ne pas mettre de l'huile sur le feu, la Préfecture a joué à l'apaisement car le contraire aurait été catastrophique et tout le monde, y compris la France, aurait perdu.

D'autre part, lorsque JB Mpiana se vante d'avoir fait «exploser» le prix du ticket «business» d'Air France passant de USD 4.000 à USD 11.000 pendant cette période et que tous les vols affichaient complets, ce monsieur peut-il nous dire quel genre de congolais peuvent se permettre de payer de tels prix si ce ne sont que des ministres, députés, sénateurs, PDG et quelques autres proches et corrompus du régime.
Donc, la main du gouvernement est toujours visible.

JB Mpiana va encore plus loin dans sa folie en disant que Zénith lui aurait proposé une autre date (probablement au mois d'avril 2014) et que lui Mpiana, aurait décliné l'offre. Mais pour qui prend-il les auditeurs et téléspectateurs de la chaîne publique de la RDC? Mamie Ilela doit vite recadrer son émission et veiller à ce que de vraies choses soient dites à la population et ne doit pas faire de la complaisance pour satisfaire ses dirigeants. Elle est payé avec notre argent, qu'elle ne l'oublie pas.
JB Mpiana peut-il prouver ses dires, lui qui voulait à tout prix affronter les combattants?
L'arrêté préfectoral nous renseigne que le préfet avait écrit aux responsables du Zénith de son intention d'annuler le concert et que s'ils avaient une objection, qu'ils la fasse.
Ces derniers ont répondu qu'il n'y avait aucune objection. Voici ci-dessous l'échange entre le Préfet de Police et le PDG du Zénith: 


Où se trouve donc la correspondance entre le Président Directeur Général du Zénith de Paris - La Villette et le sieur Mpiana et surtout où se trouve la réponse de Mpiana déclinant l'offre du Zénith de Paris - La Villette?

Monsieur Mpiana a-t-il conscience de ce qui serait arrivé si son concert avait eu lieu, vu l'affluence des congolais de partout sur terre qui ont marché sur Paris ce 21 décembre?
Les fameux 150 maîtres-chien auraient-ils pu contenir les 7.000 congolais en furie, prêts à tout, même au sacrifice suprême?


JB Mpiana pouvait-il contenir cette foule malgré la présence de 150 lutteurs avec des chiens?

   Les combattants congolais que la police française appelle «opposants congolais au régime de Kinshasa» sont déterminés à empêché tout concert musical en provenance d'artistes venus de la RDC jusqu'à la libération totale du pays des mains des usurpateurs.
Tous ceux qui collaborent avec ce régime dictatorial et incompétent auront à rendre des comptes un jour.

Lorsque Mende s'invite 

Monsieur Lambert Mende a cru bon entrer dans le conflit opposant un individu (JB Mpiana) contre toute une communauté (les combattants), donnant ainsi une nouvelle preuve de son implication dans le dossier du concert annulé.

Monsieur Mende



Mr Mende, un peu de bonne foi, s'il vous plaît. La police n'accuse aucun congolais de terrorisme. Elle parle seulement d'acte à caractère terroriste. Vous devez savoir appliquer le principe d'innocence avant toute condamnation par un jugement approprié et ne vous substituez pas à un tribunal.

Non, Mr Mende, vous avez tord de sous estimer la force des opposants à votre régime à l'étranger. Vous avez tord de penser et de croire qu'il s'agit d'une affaire de moins de 200 personnes. Tous les congolais, partout qu'ils se trouvent se mobilisent pour vous combattre. Les congolais qui ont marché ce mercredi 21 décembre ne sont pas au nombre de moins de 200 comme vous le dites mais bien plus de 5.000 personnes comme nous montrent ces images: 


Les vrais terroristes, s'il faut en chercher, se trouvent dans votre camp comme le démontre le fichier ci-dessous: votre armée tirant à bout portant sur votre propre population qui ne demandait qu'un changement de régime. Voyez les images qui choquent:


C'est ça, le véritable terrorisme que vous semblez, mieux, que vous incarnez, mais le moment venu, il vous hantera.

Vos incessantes attaques à l'endroit des combattants cachent mal votre malaise car les combattants sont décidés à vous faire traduire en justice par la création d'un éventuel tribunal international pour les crimes en RDC. Votre passage au RCD vous coulera certainement, malgré la protection momentanée de «Joseph Kabila» qui semble-t-il, serait lui-même aussi impliqué avec son AFDL de triste mémoire.

Voici aussi, Son Excellence, Monsieur le Ministre, Porte-parole du gouvernement, ce que pensent vos propres administrés de Kinshasa sur la gestion du pays. Vous devriez vous en inquiéter sérieusement car ça commence à sentir mauvais, aucun pouvoir ne pouvant mâter tout le peuple tout le temps. 

Vous et votre gouvernement de pacotille avez cruellement et criminellement avili ce peuple qui subvient à votre  luxueux quotidien alors que lui même n'a aucune pitance pour se mettre sous la dent, ce peuple qui ne peut pas se loger dignement, s'habiller, éduquer et soigner sa progéniture, ce peuple disais-je, commence à prendre conscience, à se réveiller et ceci devrait fortement vous inquiéter. Souvenez-vous que lorsque l'armée rwandaise a attaqué la ville de Kinshasa alors que notre armée était en pleine débandade, c'est cette même population à main nue qui a défendu héroïquement que Kinshasa ne tombe et a repoussé l'ennemi. Dans peu de temps, ce même peuple se retournera contre vous.

Voici enfin la copie conforme de l'arrêté du Préfet de Police pour lequel chacun pourra faire sa propre lecture:





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire