Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

mercredi 12 novembre 2014

Cap sur le triste anniversaire du 28 novembre !






Cap sur le triste anniversaire du 28 novembre !


Après le spectacle désolant offert par les députés de la MP lundi dernier au Palais du peuple.
Le devoir de mémoire qui s’impose à l’ensemble du peuple congolais doit mobiliser déjà l’opposition et les organisations de la société civile…

L’opinion nationale et internationale a été témoin d’un non événement survenu lundi dernier au palais du peuple à Kinshasa : la salle de congrès où siègent les députés nationaux a servi d’arène à un groupe d’élus pugilistes appartenant à la majorité présidentielle !

En effet, non contents de la tournure qu’avait prise l’affaire dite » Kitebi « , une affaire de gros sous qui n’a pas mis tout le monde d’accord dans » la famille « , des Députés ont jeté leur » honorabilité » au rebut pour pouvoir échanger des coups entre eux comme peuvent se le permettre n’importe quels citoyens rencontrés dans les rues sombres de nos cités, et, advienne que pourra !

Quelle rétribution ont-ils eue ces élus bagarreurs en échange de leur honneur et de leur dignité ? Personne n’aura en tout cas le courage de dire, avec preuve à l’appui, qu’ils ont eu de l’argent.

On dira tout simplement a leurs propos qu’ils auront été ainsi des héros de la Majorité présidentielle pour avoir voté contre la motion de défiance de l’opposition qui voulait obtenir la déchéance du ministre délégué en charge de finances Patrice Kitebi mais cela est il suffisant pour justifier pleinement les trois années de représentation qu’ils viennent de passer à l’Assemblée nationale ?
Se souvenir du 28 novembre 2011 !
Pour des millions de téléspectateurs ayant suivi lundi dernier la retransmission en direct du pugilat survenu à l’hémicycle de l’Assemblée nationale, il s’agi tout simplement d’un » film de la honte » si pas la honte même transfigurée à travers cet organe législatif et de contrôle du gouvernement !

Pour l’opposition politique et les organisations de la société civile qui ont suivi la scène, il s’est agi d’une démonstration spectaculaire des intérêts pour lesquels travaille réellement la majorité présidentielle en contradiction flagrante avec les principes qui semblent fonder sa détermination de conquérir et d’exercer indéfiniment le pouvoir d’Etat en RDC.

Edifiée donc par l’inconsistance des objectifs politiques poursuivis par la Majorité présidentielle qui s’éloigne toujours des attentes légitimes du peuple congolais, l’opposition politique doit s’aviser de renouer immédiatement avec ses actions de terrain en privilégiant l’actualité à partir des repères africains dont les principaux se trouvent à l’intérieur même du territoire nationale par le temps qui court, un des repères importants susceptibles de galvaniser les consciences dans le pays c’est sans nul doute la date du 28 novembre qui approche déjà en courant pour rappeler aux congolais un devoir de mémoire dont ils ne devraient jamais perdre de vue.
Cette date qui rappelle, en effet, des élections qui sont venues accélérer la débâcle du pays doit constituer pour tous un moment de réflexion et de décision : PLUS JAMAIS CELA TANT QUE NOTRE PEUPLE CONTINUERA D’EXISTER !
Par Kambale Mutogherwa
http://7sur7.cd/new/cap-triste-anniversaire-du-28-novembre/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire