Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

samedi 11 février 2012

J-5: Abbé Luyeye explique le bien fondé de la marche pacifique des chrétiens du 16 février 2012 dans toute l'étendue de la République démocratique du Congo !

Le samedi 11 février 2012 à 16:28, par nyk
Attendons tous ce jour 16 Février 2012 avec impatience.
Nous souhaitons beaucoup voir une nombreuse foule populaire entourée , accompagnée par beaucoup de ceux qui se disent intellectuels , de tous les chefs de Partis politiques , religieux ( toutes religions confondues ) descendre dans les rues dans toutes les villes , bourgs , et villages RD Congolais réclamant la REPRISE de TOUTES les ÉLECTIONS du 28 Novembre 2011 afin de mettre fin au désordre et à l'état actuel de NON-ÉTAT dans ce GRAND PAYS RD Congo.
À la communauté dit internationale d'entendre ce cri de secours du Peuple RD Congolais et de l'aider à réaliser cet objectif primordial pour la survie du Pays RD Congo.
Mais aux RD Congolais de se montrer UNIS ce JOUR-LÀ pour la MÊME CAUSE.
Que CEUX ou CELLES qui ont été ÉLUS (es) dans ces ÉLECTIONS ( du 28 Novembre 2011 ) de la HONTE COMPRENNENT et ACCEPTENT le VERDICT du PEUPLE : IL FAUT REFAIRE CES ÉLECTIONS du 28 Novembre 2011 , tant PRÉSIDENTIELLES que LÉGISLATIVES avec une autre CENI ( sans l'équipe de Ngoy Mulunda ) et avec l'aide des Experts internationaux neutres secondés par les Experts RD Congolais pris dans la SOCIÉTÉ CIVILE pour FAIRE de BONNES ÉLECTIONS.
Espérons que les Politiciens RD Congolais le comprennent et en soient convaincus.
NYK

J-5: Abbé Luyeye explique le bien fondé de la marche pacifique des chrétiens du 16 février 2012 dans toute l'étendue de la République démocratique du Congo !


Le 16 février 1992 demeure à jamais gravé dans la mémoire de tous les croyants et acteurs de la démocratie en République démocratique du Congo. Ce jour-là, des milliers de fidèles de différentes confessions religieuses et des citoyens de tous âges et de divers horizons, se sont levés et se sont engagés pour revendiquer la réouverture de la Conférence nationale souveraine, symbole de la volonté de changement du peuple. En guise de réponse, la machine de la fureur du pouvoir dictatorial mobutiste avait été mise en marche pour réprimer la manifestation des chrétiens : des vies sont tombées. Ce sont les premiers martyrs de la démocratie congolaise. Il y a 20 ans, des chrétiens rameaux à la main étaient réprimés dans le sang, au cours d’une « marche d’Espoir » dans laquelle ils revendiquaient la réouverture de la Conférence nationale souveraine (CNS) bloquée par le régime dictatorial du maréchal Mobutu. Cette marche, initiative d’un groupe de prêtres kinois, reste sans doute, la plus grande manifestation populaire de l’histoire du Congo, depuis l’indépendance en 1960. En effet, ce jour-là, plusieurs centaines de milliers de personnes se sont levées, comme un seul homme, pour réclamer la poursuite de la Conférence nationale qui, pour le peuple, incarnait la volonté de changement tant attendu. C’est au sein de ce grand forum national que des délégués du peuple, venus de tous les coins du territoire national, se battaient pour trouver des voies et moyens afin d’imprimer au pays un avenir meilleur. Le 16 février 2012, les Chrétiens sont déterminés à commémorer le 20ème anniversaire des martyrs de la démocratie avec cette fois-ci les casseroles purulentes de l'hold-up électoral savamment orchestré par des Joséphistes fraudeurs, usurpateurs qui croient que le Grand Congo est leur "Ligablo" et ils doivent gouverner par défi avec des arrestations arbitraires, viols, tueries, massacres des paisibles citoyens sans défense mais surtout les enrichissements illicites et rapides des mafieux qui ont pris en otage les institutions républicaines. Les Congolais refusent comme un seul homme que la République démocratique du congo soit dirgée par des "Barabas" des bandits de grands chemins en cravates !
Lorsque les Congolais sont décidés à barrer la route à un régime sanguinaire et dictatorial, ils savent toujours s'y prendre. Photo Réveil FM, archives





Les Congolais de l'Etranger sont tous mobilisés pour battre les pavés dans les capitales européennes et américaines pour réclamer la vérité des urnes.
Dossier à suivre !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire