Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

lundi 11 novembre 2013

RDC/M23 : la signature de l'accord de paix à Kampala reportée sine die ° http://www.rfi.fr/contenu/rdcm23-signature-accord-paix-kampala-reportee-sine-die

RDC/M23 : la signature de l'accord de paix à Kampala reportée sine die

La délégation gouvernementale insistait pour que ce soit une simple déclaration de reddition et que le mot «accord» soit retiré du texte. Celle du M23 voulait que l'on s'en tienne à la mention «accord de paix». Sur le fond du texte, les deux délégations étaient tombées d'accord. 

° http://www.rfi.fr/contenu/rdcm23-signature-accord-paix-kampala-reportee-sine-die




RDC: le M23 et Kinshasa échouent à signer un accord à Kampala
°
Kampala (AFP) - Le gouvernement de République démocratique du Congo (RDC) et les rebelles congolais du M23 ont échoué à signer lundi à Kampala un important "accord" de paix, censé tourner la page de 18 mois d'affrontements meurtriers dans l'est de la RDC, a annoncé le gouvernement ougandais, médiateur dans les pourparlers.(...)"


 http://www.izf.net/fr/actualite-a-la-une-afrique


RDC: l’accord de paix entre le gouvernement et le M23 n’a pas été signé

° http://radiookapi.net/actualite/2013/11/11/alerte-pas-daccord-entre-le-gouvernement-le-m23-kampala/


Les délégués du gouvernement congolais et les rebelles du M23 n’ont pas signé, lundi 11 novembre en Ouganda, un accord qui devrait sanctionner la fin des pourparlers de Kampala. La délégation gouvernementale ne s’est pas présentée dans la salle de la résidence du président ougandais. C’est le porte-parole du gouvernement ougandais, Ofono opondo, qui l’a annoncé dans la soirée à la presse.
Selon lui, la délégation du gouvernement congolais, bien que présente dans le palais présidentiel d’Entebe n’a pas souhaité rencontrer celles des rebelles du M23 et de la communauté international déjà présentes dans la salle.
Ofono Opondo n’a pas non plus précisé la date de la convocation de la prochaine rencontre. Il s’est limité à parler « d’une divergence ».

Un autre membre de la délégation gouvernementale qui a recuis l’anonymat a aussi évoqué, devant la presse, le même problème de « divergence » qui ne mettrait pas d’accord sa délégation et la facilitation.
Il a notamment parlé de l’intitulé du document à signer qui devrait être « déclaration » et non « accord ».
La question de la sémantique avait déjà été évoquée par Kinshasa avant de rentrer à Kampala. Le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, avait indiqué que Kinshasa signerait une « déclaration » et non un « accord ».
L’Ouganda assure la médiation des négociations entre Kinshasa et le M23, ouvertes en décembre 2012 en échange du retrait de la rébellion de Goma, qu’elle avait conquise trois semaines plus tôt.
Ces négociations n’avaient que très peu progressé depuis leur ouverture, jusqu’à l’offensive victorieuse de l’armée de RDC qui, fortement appuyée par la brigade d’intervention de l’ONU, a délogé en une dizaine de jours le M23 de la totalité des positions qu’il occupait depuis 18 mois."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire