Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

jeudi 15 mai 2014

M. Kobler : « Nous respectons la souveraineté de la RDC… mais demandons aussi le respect de la Constitution »




M. Kobler : « Nous respectons la souveraineté de la RDC… mais demandons aussi le respect de la Constitution »

Chef de la Monusco

Le débat sur une éventuelle révision ou pas de la Constitution est loin d’être clos. Hier mercredi 14 mai, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en RDC, Martin Kobler, est revenu sur cette question au cours de la conférence de presse hebdomadaire organisée par la Monusco à Kinshasa.

« Nous respectons la souveraineté de la République démocratique du Congo dans le processus électoral (…). Mais, nous demandons aussi que la Constitution soit respectée »,  a déclaré le chef de la Monusco au cours de la restitution de sa visite du mardi 13 mai dans les installations de la CENI.
A ses yeux, les élections constituent la priorité de la Monusco. C’est ce qui justifie la triple assistance de la Mission onusienne en RDC au processus électoral à savoir, l’appui logistique, l’assistance technique (assurée par 15 experts de la Monusco à la CENI) et les bons offices.
Pour Martin Kobler, les élections relèvent de la souveraineté nationale.
Elles doivent répondre aux standards internationaux : élections libres, démocratiques, inclusives, transparentes et crédibles. C’est à ce prix que la CENI peut s’assurer davantage de l’appui de la Monusco, a-t-il dit. Avant d’encourager la Commission électorale nationale indépendante à faire mieux (NDLR lors de prochaines élections) qu’en 2011.
Auparavant, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en RDC avait parlé de ses contacts avec les différents membres de l’Opposition politique congolaise et de la Majorité présidentielle. Et cela, sans doute dans le but de créer un climat de confiance entre ces différentes parties prenantes au processus électoral.
A noter que lors de sa visite dans les installations de la CENI, Martin Kobler s’est entretenu avec  M. l’abbé Apollinaire Muholongu Malumalu,  président de cette institution citoyenne.
L’occasion était propice pour M. l’abbé Apollinaire Malumalu de présenter, en grandes lignes, l’organigramme de la Centrale électorale à son hôte.
Après cette étape, le chef de la Monusco  a visité les différents services et directions techniques qui relèvent du secrétariat exécutif national de la CENI où il a été reçu d’abord par le secrétaire exécutif national (SEN), M. Flavien Misoni, ensuite par le secrétaire exécutif national adjoint (SENA), M. Corneille Naanga et enfin par les membres de l’Unité électorale de la Monusco qui partage les mêmes installations avec la CENI.
Tour à tour, M. Kobler a visité la direction des opérations de la CENI, spécialement l’Unité chargée du monitoring et du suivi des opérations, la direction Juridique, la formation, le Centre national de traitement (CNT).

http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=7692:m-kobler-nous-respectons-la-souverainete-de-la-rdc-mais-demandons-aussi-le-respect-de-la-constitution&catid=86:politique&Itemid=473 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire