Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

mardi 9 février 2016

Fête des Léopards : mise au point du gouvernement




Toujours LE MEME Mr MENDE LE FOU DU ROI qui defend l’indefendable.

UN DÉMENTI QUI NE DÉMENT RIEN


Fête des Léopards : mise au point du gouvernement


Dans sa dépêche datée du 07 février, l’AFP a présenté une version tronquée des faits relatifs à la victoire des Léopards à Kigali qui appelle une mise au point.
En effet, ignorant un incident provoqué pendant la célébration de la victoire par un groupe de jeunes délinquants de Lingwala pour ne souligner que la réaction des forces de l’ordre avec des amalgames politiques, l’AFP a prétendu que : « la police a dispersé dimanche soir à coup de grenades lacrymogènes des supporters de l’équipe de la RDC qui scandaient à Kinshasa des slogans hostiles au Président Joseph Kabila après la victoire du onze national au final du CHAN (3-0) contre le Mali. La situation politique est très tendue en RDC où l’opposition accuse le Président Kabila au pouvoir depuis 2001 de vouloir se maintenir après la fin de son mandat qui expire en décembre, alors que la Constitution lui interdit de se représenter à la prochaine élection ».
De ce fait, au soir de ce dimanche 07 février 2016, après la victoire des Léopards de la RDC sur les Aigles du Mali, les Congolais, toutes générations confondues, ont exprimé leur joie et rendu un hommage appuyé aux joueurs de l’équipe nationale ainsi qu’à tous les artisans de cette victoire dont l’entraîneur, les autorités gouvernementales et notamment le Chef de l’Etat qui s’était impliqué personnellement dans la préparation de ces résultats élogieux.
A Kinshasa, une foule immense a emprunté les principaux artères et carrefours pour fêter cet exploit. Au milieu de la liesse populaire, il y a eu quelques débordements notamment d’une bande de jeunes inciviques excités qui se sont mis à caillasser des voitures et à casser des devantures des magasins à Lingwala. La Police est vite intervenue pour les disperser sans ménagements. Furieux, ces casseurs ont lancé des insultes et scandé des cris hostiles à l’encontre des policiers, de leur hiérarchie et du Chef de l’Etat. Il est curieux que l’AFP ne se soit focalisée que sur ce dernier développement somme toute dérisoire et sans lien avec l’événement.
Le Gouvernement félicite les forces de l’ordre et invite les membres de la presse internationale et particulièrement l’AFP à demeurer fidèles à leur mission et à ne point se livrer à l’apologie des comportements délinquants et criminels dans notre pays.
Fait à Kinshasa, le 08 février 2016
Lambert Mende Omalanga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire