Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

vendredi 16 septembre 2011

Tshisekedi rencontre Bemba et Lubanga !

Présidentielle en RD Congo - En séjour en Europe depuis la semaine dernière, Etienne Tshisekedi pourrait rencontrer aujourd'hui, sauf changement de dernière minute, Jean-Pierre Bemba Gombo et Thomas Lubanga, respectivement, Présidents du MLC et de l'UPC. Des sources proches de l'Udps le confirment. Même si le contenu de leurs entretiens n'est pas dévoilé, à l'avance, l'on croit savoir que le lider maximo entend trouver un deal avec ces deux leaders incarcérés à la Haye mais, qui jouissent encore d'une grande popularité auprès de leurs bases sociologiques et politiques respectives.


Avec Jean-Pierre Bemba qu'il rencontre pour la deuxième fois en l'espace de quelques mois, Etienne Tshisekedi tient manifestement à rallier le MLC, sur ordre du Chairman qui a le dernier mot sur ses troupes. Eu égard à cette démarche d'union des forces acquises au changement, des observateurs invitent, par conséquent, Etienne Tshisekedi à faire de même avec les autres leaders de l'Opposition restés au pays tels que Vital Kamerhe, Léon Kengo, Oscar Kashala etc., s'il veut maximiser les chances d'une alternance crédible en RD-Congo. Le ratissage ne saurait s'arrêter en si bon chemin, s'il n'est élargi à toutes les forces de l'Opposition parmi celles qui ont les hommes et les moyens de leurs ambitions.

Des sources proches des services de communication de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social, Udps, il nous revient que le Président Etienne Tshisekedi wa Mulumba qui séjourne en Europe, depuis la semaine dernière, pourra rencontrer, sauf changement de dernière minute, Jean-Pierre Bemba et Thomas Lubanga, à La Haye, aux Pays-Bas. Même si le contenu de leurs entretiens n'est pas dévoilé, à l'avance, l'on croit savoir que le lider maximo entend trouver un deal avec ces deux leaders politiques qui gardent encore une grande influence sur leurs bases respectives. Avec Jean-Pierre Bemba qu'il rencontre pour la deuxième fois en l'espace de quelques mois, Etienne Tshisekedi tient manifestement à arracher un mot d'ordre afin que le Mouvement de Libération du Congo qui a un poids politique certain, en termes de Députés nationaux et provinciaux ainsi que de Sénateurs, puisse prendre officiellement position en sa faveur.

Le MLC qui passe pour être le parti le plus caporaliste en RD-Congo, avec une discipline plus qu'intransigeante et qui, si l'on n'y prend grade, risque de le fragiliser mortellement, a été parmi les initiateurs du Cadre de Concertation de l'Opposition, CCO. Il est le seul parti de l'aile dite de Sultani à ne pas avoir aligné un candidat à la présidentielle de novembre prochain. Ce faisant, le Sphinx de Limeté espère à un ralliement de cette formation politique, évidement sur ordre de son Chef qui dirige, manifestement, depuis sa cellule de Scheveningen, sa machine politique. Le Chairman du MLC dispose également de plusieurs instruments de propagande, notamment les médias (Radio Liberté, CCTV et CKTV) dont certains arrosent Kinshasa, le Bandundu, l'Equateur, le Bas-Congo etc. Ce qui peut aider à faire passer des messages, surtout le mot d'ordre à la veille du sprint final. Thomas Lubanga n'est pas moindre.

Président de l'Union des Patriotes Congolais, UPC, parti politico-militaire qu'il avait créé pour défendre sa contrée, l'Ituri, au moment de l'agression étrangère, cet ex-rebelle jouit d'une grande popularité dans cette partie de la Province Orientale. Elargir les discussions Au regard de cette démarche d'union des forces acquises au changement, des observateurs invitent, par conséquent, Etienne Tshisekedi à faire de même avec les autres leaders de l'Opposition dont notamment Vital Kamerhe, Léon Kengo, Oscar Kashala etc., s'il veut maximiser les chances d'une alternance crédible en RD-Congo. Ces observateurs ne comprennent pas pourquoi Etienne Tshisekedi peut-il parcourir des milliers de Kilomètres, pour rencontrer Jean-Pierre Bemba et Thomas Lubanga alors qu'au moment du dépôt de sa candidature, il a semblé n'avoir aucun intérêt à négocier avec ses collègues présidentiables de l'Opposition restés au pays. Kamerhe également en route Fidèle à son fameux triangle nucléaire, Vital Kamerhe serait également en route pour la CPI pour rencontrer "Igwe". Et, probablement, Lubanga également.

Pour l'élu de Bukavu, il faut à tout prix que les trois leaders qui ont des encrages dans trois pôles géographiques importants du pays, à savoir : l'Est, l'Ouest et le Centre, fassent bloc, pour triompher à l'issue de la présidentielle du 28 novembre prochain. Il n'a cessé de tendre la main à son "Grand frère" Etienne Tshisekedi, otage selon lui, des leaders des mallettes. La politique congolaise surtout, étant imprévisible, il n'est pas exclu qu'une coalition se réalise au sommet, même en dernière minute, pour faire face à Kabila qui, depuis Kingakati, s'est montré confiant en l'avenir.

La Prospérité/16/09/2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire