Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

mercredi 8 février 2012

FLASH: ARRESTATION DE MAITRE YALA TUTU, CADRE DE LA DEMOCRATIE CHRETIENNE



Publié le 4 février 2012by http://dc-kin.net 

ARRESTATION DE MAITRE YALA TUTU, CADRE DE LA DEMOCRATIE CHRETIENNE ET SUPPLEANT DU PRESIDENT DIOMI NDONGALA AUX ELECTIONS LEGISLATIVES

La Démocratie Chrétienne, DC dénonce l’arrestation cet après-midi à Kinshasa de Maitre Yala Tutu Fiston, cadre de la DC et député suppléant du Président Diomi Ndongala aux élections législatives.

Il serait accusé « d’offense au Chef de l’Etat », sans aucune ultérieure précision sur le contexte de cette accusation.

Maitre Yala Tutu est un avocat bien connu du barreau de Matete et un cadre actif de la Démocratie Chrétienne.

La Démocratie Chrétienne dénonce aussi les nombreuses arrestations arbitraires dans les rangs de l’opposition politique congolaise qui confirment la dérive totalitaire et répressive du régime en place qui instrumentalise la force publique pour suffoquer toute forme de contestation après l’hold up électoral à travers lequel on voudrait imposer des dirigeants non élus aux peuple congolais.

La Démocratie Chrétienne demande la libération immédiate de Maitre Yala et de tous les autres prisonniers politiques de la République Démocratique du Congo.

Fait à Kinshasa, 04/02/2012

Marc Mawete,

Porte Parole de la 

Démocratie Chrétienne, DC








http://democratiechretienne.org/2012/02/04/flash-arrestation-de-maitre-yala-tutu-cadre-de-la-democratie-chretienne/




MAITRE YALA, CADRE DE LA DC, A ETE LIBERE: VOICI SA PLAINTE DEPOSEE, TRES SIGNIFICATIVE DE LA CHASSE AUX SORCIERES CONTRE LES MEMBRES DE L’OPPOSITION POLITIQUE EN RDC

Publié le 8 février 2012by http://dc-kin.net 

Maître YALA TUTU Kinshasa, le 05/02/2012

********************

Commune de Ngiri-Ngiri

Tél. : *********************



Transmis copie pour information à :

Son Excellence Monsieur le Président de la République.

Son Excellence Monsieur le Ministre de l’Intérieur et Sécurité.

Son Excellence Monsieur le Ministre de la Justice, Garde des sceaux et droits humains.

L’Auditeur Général des forces armées de la République Démocratique du Congo

L’Auditeur Supérieur de Kinshasa/Matete

Monsieur le Bâtonnier cde l’ordre des avocats du Barreau de Kinshasa/Matete

La Division Droits de l’Homme de la Monusco

(Tous) à KINSHASA

—————————————————–

A l’Auditeur de Garnison 

de Kinshasa/Matete

à KINSHASA/MATETE

Monsieur l’Auditeur de Garnison,

Concerne : Plainte contre l’OPJ EMMANUEL TSHISUYI et Crts 

pour arrestation et détention arbitraires, extorsion, 

faux en écriture et menaces



Par la présente, j’ai l’honneur de vous saisir pour l’objet repris en concerne.

En effet, en date du 21/01/2012 j’ai acheté auprès de la dame LILI MAWANDA une voiture Mitsubishi lancer à partir de Boma. J’ai dû laisser ce véhicule à Boma car il y avait carence des plaques d’immatriculation. Croyant trouver la plaque d’immatriculation à Kinshasa, j’ai accompli les formalités nécessaires à la DGI-Kinshasa en date du 25/01/2012 et jusqu’au moment ou je vous saisis ledit service est toujours en rupture de stock. En date du 02/02/2012, j’ai signifié à l’agent de la DGI à qui je m’étais confié pour obtenir la plaque que ce retard plaçait mon véhicule en insécurité à Boma. L’agent me remettra le récépissé prouvant ma demande d’immatriculation à la DGI en me disant qu’en cas de rupture de stock ce document me couvrirait durant le trajet, ce qui fut effectivement le cas de Boma à Kinshasa où j’ai pu rouler sans problème en montrant le récépissé à tous les postes de contrôle.

Arrivé à Kinshasa ce jour vers 13h00’, je fus informé que ma fille ainée âgée de trois ans était malade. Sans arriver à ma résidence, je me suis dirigé à N’djili où je l’ai trouvée en train de mourir. Je l’ai prise et accompagné de sa tante, je cherchais l’hôpital le plus proche. Arrivé vers l’église SHEKINAH à Debonhomme, je fus interpellé par cinq policiers en civil qui m’exigèrent les documents du véhicule ainsi que ma carte professionnelle (sic).

Je leur produisis le récépissé DGI ainsi que ma carte d’avocat.

L’un des agents me dira que les plaques d’immatriculation étant disponibles le récépissé n’était plus valable, ce à quoi j’ai rétorqué qu’à 12h00’ j’avais encore appelé à la DGI pour réclamer ma plaque et qu’il m’était répondu qu’il n’y en avait toujours pas.

[b]L’un des policiers commencera à me poser des questions en Swahili, langue que je ne maîtrise pas.[/b]


<BLOCKQUOTE>
Pour avoir dit que j’étais Mukongo et que je n’avais jamais été à l’est pour maîtriser le Swahili, l’un des policiers me dira « donc tu es de l’opposition », ce à quoi j’ai répliqué en disant que « si parler Swahili est un signe d’appartenance au pouvoir », je n’avais pas peur de reconnaître que j’étais de l’opposition. Dès cet instant, le dossier prendra une tournure n’ayant rien à voir avec un contrôle de routine de roulage et je serais amené devant l’OPJ EMMANUEL TSHISUYI qui me posera les questions suivantes :
</BLOCKQUOTE>
1) Reconnaissez-vous avoir été interpellé conduisant un véhicule sans plaque d’immatriculation ?

R) Oui

2) Reconnaissez-vous avoir dit devant nous que vous souhaitez pour ce pays un autre chef de l’Etat que Joseph KABILA ?

R) J’ai plutôt dit que je milite pour l’Alternance. L’Opposition Politique au Congo étant organisée et institutionnalisée, il n’y avait aucune infraction à s’en réclamer pourvu de l’exercer en conformité avec la loi.

3) Pourquoi souhaiter un autre chef de l’Etat alors que Joseph KABILA est proclamé élu par la CENI ?

R) L’Opposition Politique est un mécanisme permanent et aussi longtemps que notre Parti Politique n’a pas conquis le pouvoir nous militerons pour l’Alternance aux fins de conquérir la magistrature suprême.

4) Qui souhaitez-vous être président de la république ?

R) Notre CANDIDAT président de la République sera connu suivant le calendrier électoral.

5) Qui est votre candidat ?

R) J’ai dit que le candidat de NOTRE PARTI sera connu en 2015 ou 2016 suivant le calendrier électoral (les élections ont déjà eu lieu et il n’y a plus de “candidat”).

6) Reconnaissez-vous que le fait de vouloir un autre chef de l’Etat que Joseph KABILA constitue l’infraction d’outrage au Chef de l’Etat et d’atteinte à la sûreté de l’Etat ?

R) Pas du tout.

7) Autre chose à déclarer ?

R) Mon récépissé DGI ainsi que ma carte d’avocat sont auprès des policiers qui m’ont interpellé, et je réclame que mon bâtonnier soit averti.

<BLOCKQUOTE>
Au bout de l’instruction l’OPJ EMMANUEL TSHISUYI m’inculpera [b][u]d’infractions d’outrage au Chef de l’Etat et d’atteinte à la sûreté de l’Etat[/u] en inscrivantfaussement dans sa note d’OPJ que j’avais reconnu les faits infractionnels qui m’étaient imputés.[/b]

</BLOCKQUOTE>
L’OPJ EMMANUEL TSHISUYI était tellement sous l’emprise des policiers des services spéciaux qui m’avaient interpellé qu’il m’arrêta, donna les PV de mon audition auxdits policiers pour m’escorter au district de Mont amba où je fus retenu de 16h à 21h 20’ et ce sans aucune pièce de détention alors qu’il aurait dû, s’il était réellement convaincu de ma culpabilité, me transmettre à l’officier du ministère public tel que renseigné dans sa note d’OPJ. 

<BLOCKQUOTE>
Dans la voiture je fus soumis aux insultes des policiers ainsi qu’à leurs menaces de me faire disparaître car je serais transmis au GLM.
</BLOCKQUOTE>
Ma voiture, ma carte d’avocat ainsi que mon récépissé DGI sont encore détenus par l’OPJ EMMANUEL TSHISUYI sans aucun PV de saisie d’objet et sans motif.



Au regard de tout ce qui précède et du traumatisme subi par ma fille de trois ans, je réclame que cet OPJ soit poursuivi ainsi que les policiers qui m’ont dirigé vers lui.

En effet, le Chef de l’Etat, garant de la constitution et des libertés individuelles, au nom de qui certaines autorités zélées commettent des abus, attend de la police nationale autres choses que la pure traque de ceux qui ne partagent pas sa vision politique.

Dans l’attente d’une instruction judiciaire qui permettra d’élucider les mobiles des uns et des autres, veuillez agréer, Monsieur l’Auditeur de Garnison, l’expression de ma parfaite considération.

Maître YALA TUTU

Avocat

Secrétaire National chargé des questions 

juridiques à la Démocratie chrétienne, DC








http://democratiechretienne.org/2012/02/08/maitre-yala-cadre-de-la-dc-a-ete-libere-voici-la-plainte-deposee-tres-significative-de-la-chasse-aux-sorcieres-contre-les-membres-de-lopposition-politique-en-rdc/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire