Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

jeudi 2 janvier 2014

Après le carnage des civils non armés par les soudards du régime, le silence assourdissant de la Communauté internationale inquiète !

Après le carnage des civils non armés par les soudards du régime, le silence assourdissant de la Communauté internationale inquiète !













103 congolais massacrés le 30 décembre 2013 à Kinshasa, tous en tenue civile, aucun d’eux n’ayant en main une quelconque arme mais le régime dictatorial et sanguinaire d'alias Joseph Kabila, ils sont des "Terroristes" !

La communauté internationale est silencieuse sur le massacre qui s'est déroulé le 30 décembre 2013 à Kinshasa en République démocratique du Congo. Un vrai carnage mieux une boucherie humaine. Cheval de Troie, placé à la tête de notre pays par la mafia internationale pour mieux piller ses ressources, alias Joseph Kabila dors de ses deux oreilles après avoir orchestré et ordonné des civils sans armes pour des raisons farfelues qu'ils sont rebelles du Prophète Paul Joseph Mukungubila. Ce sont des Congolais qu'alias Joseph Kabila, imposteur et usurpateur fait assassiner. 

Alias Joseph Kabila est un pseudo président illégitime qui dirige le Congo par défi et terreur. Le sort des congolais n'intéresse personne. Dans quel pays au monde peut-on accepter de voir un carnage mieux une boucherie des civils sans armes pour des raisons farfelues qu'ils sont rebelles du Prophète Paul Joseph Mukungubila et se taire ? Le rôle d'une armée républicaine est-elle de tirer d'abord et de demander des explications après? Il faut plutôt de dissuader des troubles. On ne tire pas sur des êtres humains comme sur des lapins. Surtout pas lorsque les individus sont des civils non armés. On les interpellent et on laisse la justice faire son travail.

Ceux qui ont eu la chance de visiter le Congo savent comment ce pays est dans un état de siège et d'occupation militaire ! Un petit voyage de Kinshasa à kikwit dans le Bandundu sur la nationale 2, vous constaterez par vous-même le nombre de barrières de sécurité' et de contrôles mises en place par le régime d'occupation. 

En dehors de toutes ces barrières de contrôle et de sécurité, partout au Congo, alias Joseph Kabila est parvenu a déployé' ses agents secrets de "Bureau 2". Comment tous ces terroristes sans armes ont pu prendre la RTNC? L'aéroport de N'djili ? Les camps Kokolo et Tshatshi ? 

Ou soit par ses manipulations, le régime a fomenté lui même son énième faux coup d'état pour mieux restreindre les droits et liberté des citoyens. Sous couvert de mater des "terroristes" la dictature solidifie le régime de terreur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire