Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

jeudi 2 janvier 2014

Fusillade à l'aéroport militaire de Kinshasa




Fusillade à l'aéroport militaire de Kinshasa




Des hommes armés non identifiés tiraient jeudi soir sur l'aéroport militaire de Ndolo, à Kinshasa, amenant des soldats à répliquer trois jours après l'attaque de l'aéroport international et d'autres lieux de la capitale de la République démocratique du Congo (RDC).

Auparavant, le commandant des opérations contre les rebelles ougandais des ADF-Nalu, dans l'est du pays, était décédé dans une embuscade. «Un véhicule plein d'hommes armés non identifiés est arrivé et ils se sont mis à tirer directement vers l'aéroport. Des soldats de la force aérienne ont alors commencé à répliquer», a indiqué la source sans pouvoir préciser notamment le nombre d'assaillants.

Lundi, après une prise d'otages à la télévision publique, des tirs avaient retenti à l'aéroport international de Njili, à une dizaine de kilomètres de celui de Ndolo, et à l'état-major général dans le cadre d'une série d'attaques qualifiée par le gouvernement d'«offensive terroriste».

Peu après, des tirs avaient notamment retenti à Lubumbashi, deuxième ville du pays et capitale de la province minière du Katanga (sud-est).

Plus de 100 tués

Des attaques ont également été signalées à l'aéroport de Kindu, capitale de la province du Maniema, dans l'est.
De nombreux assaillants à Kinshasa se sont réclamés du pasteur Joseph Mukungubila Mutombo, qui se surnomme «prophète de l'Eternel» et a été candidat à la présidentielle de 2006 remportée par Joseph Kabila.

Le gouvernement congolais a donné un bilan définitif de 103 tués, dont 95 assaillants et 8 militaires.
Après les attaques, les autorités avaient annoncé des patrouilles mixtes police-armée pour protéger les lieux stratégiques et rassurer la population.

Militaires blessés
Auparavant, le porte-parole du gouvernement Lambert Mende avait indiqué que le commandant des opérations contre les rebelles ougandais des ADF-Nalu, le colonel Mamadou Ndala, a été tué. «Apparemment, ce sont des ADF-Nalu qui l'ont tué avec deux de ses gardes du corps. C'est vraiment une perte immense pour les Forces armées et pour la République», a-t-il déclaré.

Avant l'annonce du décès du colonel Ndala, un journaliste de l'AFP sur place a vu cinq militaires blessés être transférés à l'hôpital de la ville de Beni, chef-lieu du territoire, à environ une dizaine de kilomètres au sud de Matembo, au nord de la province riche et instable du Nord-Kivu (est).
Le colonel Ndala avait contribué à la défaite militaire des rebelles du M23 en novembre.

Groupe armé islamiste

L'ADF-Nalu est née au milieu des années 1990 de la fusion de deux groupes armés opposés au président ougandais Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986. Aujourd'hui uniquement constituée d'islamistes, elle est dirigée depuis 2007 par Jamil Mukulu, un chrétien converti à l'islam.

Les Etats-Unis l'ont placé sur leur liste d'organisations terroristes dès 2001 et Jamil Mukulu est visé par des sanctions de l'ONU depuis 2011 et de l'Union européenne depuis 2012.

Passages à tabac
Par ailleurs, une source militaire a indiqué jeudi qu'un soldat était décédé par accident et quatre civils blessés à Lubumbashi, deuxième ville de la RDC. Des tirs de militaires ivres et la riposte de la police militaire en sont la cause.

Et à Kisangani (nord-est), des militaires de la garde républicaine, chargés de la protection du président congolais Joseph Kabila, ont mené mercredi des représailles - arrestations et passages à tabac - contre des civils après l'agression d'un des leurs, a dit la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH). Le militaire avait été surpris à piller.

L'armée congolaise, en pleine réforme, souffre de problèmes de ravitaillement et de faibles salaires, qui poussent des militaires au racket, à l'extorsion et au pillage pour survivre, selon plusieurs ONG.

(afp/Newsnet)

http://www.lematin.ch/monde/ouvrent-feu-aeroport-militaire-kinshasa/story/11995867

http://www.tdg.ch/monde/Fusillade-a-l-aeroport-militaire-de-Kinshasa/story/11995867



Kinshasa: La Vérité sur la Fusillade de l’aéroport Militaire de Ndolo

Voice Of Congo vous présente ce reporatge avec notre correspondent de Kinshasa, Mr. Flavian Rusaki qui nous rélais la situation à l’aréoport Militaire de Ndolo…Suivez



http://www.voiceofcongo.net/kinshasa-la-verite-sur-la-fusillade-de-laeroport-militaire-de-ndolo

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire