Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

jeudi 2 janvier 2014

Point de presse du général John Numbi à Lubumbashi sur les 3 attaques à Kinshasa.

John Numbi: Je ne suis pas l’ami du président de la République. Il est le commandant suprême et il n’a pas d’associé dans l’exercice de son pouvoir. Lorsqu’il prend la décision de nommer quelqu’un, il ne doit pas me consulter et je ne dois pas m’opposer. Je ne peux même pas juger la décision du président de la République car quand il m’a suspendu, je n’avais pas boudé. Lorsqu’il a désigné Bisengimana comme intérimaire, je n’ai pas boudé et je suis calmement parti. Pourquoi je dois bouder aujourd’hui parce qu’il l’a désigné. Il n’a pas seulement nommé Bisengimana qui a aussi ses adjoints. Donc, je vais mettre en cause la décision du président de la République? De quelle manière je peux le faire. Si vous dites que par la révolte. Qui s’est révolté ? Ce n’est pas mon garde du corps, ni mon chauffeur.(1) Ceux qui se sont révoltés sont entre guillemets des hommes de Mukungubila ; Ces hommes sont tous des civils et il n’y a pas un seul policier ou un militaire.


(1): A mettre ça en parallèle avec l'interview d'Eliezer Ntambwe à qui un officier de la garde présidentielle annonçait qu'il y avait le garde du corps et le chauffeur du Général Bisengimana tués parmi les assaillants. Voir la video ci-dessous: (à partir de 01.45)



Point de presse du général John Numbi à Lubumbashi sur les 3 attaques à Kinshasa.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire