Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

samedi 7 mars 2015

Ce vendredi à l’office du PGR : Olenghankoy invité à confirmer sa plainte contre Joseph Kabila






Ce vendredi à l’office du PGR : Olenghankoy invité à confirmer sa plainte contre Joseph Kabila


L’invitation N°1114/ D. 023/36054/PGR/AK/2015 du 4 mars dernier, émanant du Parquet général, invite le président des Forces novatrices pour l’union et la solidarité (FONUS)à se présenter ce vendredi 6 mars à l’office du Procureur général de la République aux fins de confirmer sa plainte contre le président Joseph Kabila. II se pourrait que cet opposant au régime en place soit entendu par un inspecteur de police judiciaire en chef dont les initiales de noms sont reprises sur l’invitation en question au bas de laquelle se trouve la signature du premier secrétaire du Parquet général de la République doublé de Secrétaire général, Alexis Amisi Ometete.
C’est une grande première dans l’histoire politique mouvementée de la RDC. Plusieurs personnes accordaient moins de chance à Joseph Olenghankoy quand il a, en date du 12 février, déposé sa plainte contre Joseph Kabila auprès du PGR faisant office du procureur près la Cour constitutionnelle.
En ses qualités respectives de président de la plateforme politique dénommée Debout congolais (DECO) et des FONUS, membre de l’opposition politique et de citoyen congolais, Joseph Olenghankoy se plaint auprès du PGR contre Joseph Kabila, président de la RDC et Chef de l’Etat, pour « haute trahison », « violations graves des droits de l’homme “ et ‘ crime contre l’humanité ».
Cet opposant reproche à Joseph Kabila d’avoir été inactif les 17 et 18 janvier malgré les tensions et mises en garde de la population contre les discriminations contenues dans le projet de loi électorale et le glissement du mandat présidentiel. L’homme du DECO déplore aussi le silence du président de la République lors des attaques systématiques du 19 au 21 janvier contre les civils lesdites attaques sont répréhensibles par le statut de Rame de la CPI. Il lui reproche aussi la passivité pendant que, souligne-t-il dans sa plainte déposée le 12 février, les militaires commis à sa sécurité et les éléments de la police semaient la désolation dans plusieurs coins de Kinshasa.
Un autre grief égrainé contre Joseph Kabila est d’avoir laissé pourrir la situation en ordonnant la coupure du signal internet et la messagerie électronique sur toute l’étendue du territoire national du 18janvier au 7 février, privant ainsi tout un peuple d’un droit à l’information et à la communication sans oublier le manque à gagner énorme enregistré dans les affaires commerciales tant sur le plan interne qu’international.
Face à tous ces dérapages, Olenghankoy a pris soin de s’adresser au PGR sur base de la loi-organique portant organisation et fonctionnement de la Cour constitutionnelle qui lui donne compétence pour instruire ce dossier. Il s’est référé aussi au pacte international relatif aux droits civils et politiques ratifié par la RDC.
Tous les regards sont tournés vers le PGR pour l’aboutissement de ce dossier dans la transparence du fait que la plainte de Joseph Olenghankoy a été copiée au procureur près de la CPI, à l’ONU via la Division des droits de l’homme, aux ONGDH tant nationales qu’internationales.
Par KERK
http://7sur7.cd/new/ce-vendredi-a-loffice-du-pgr-olenghankoy-invite-a-confirmer-sa-plainte-contre-joseph-kabila/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire