Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

lundi 1 juin 2015

Ngoy Mulunda ne parle plus en bien de Kabila





Ngoy Mulunda ne parle plus en bien de Kabila












Le controversé Pasteur Daniel Ngoyi Mulunda ne parle plus en bien de Joseph Kabila. Il fait ça et là des déclarations contre Joseph Kabila à qui il dit, à qui veut l’entendre, avoir aidé pour être réélu à la pré¬sidence, en 2011.
Lors du dépôt de sa candidature à la députation provinciale à Lubum’, Mulunda fait savoir qu’il a quitté le PPRD et la majorité présidentielle. Là où il reste ambigu, c’est quand le minuscule pasteur dit qu’il a quitté la Kabilie tout en restant Kabiliste. Cette Kabilie dont fait allusion Mulunda, est de Kabila père et non de Joseph Kabila qu’il ne cesse de critiquer chez ses proches. Mulunda a créé un parti pour affronter les échéances électorales que nos sources nous promettent donner le nom dans les jours à venir.
Les déclarations de Mulunda mettent déjà mal à l’aise certains Kabilistes des derniers rangs qui avancent comme argument que le pasteur risque la mort ou la prison s’il continuait à parler en mal du «Rais». En privé, Mulunda projette déjà le départ de Joseph Kabila en 2016.
Selon lui, Joseph Kabila n’osera pas de faire un mandat supplémentaire sinon il risque gros. Surtout que la communauté internationale garde l’oeil sur la Rd-Congo. Le hold-up électoral organisé en 2011, sera difficile à répéter en 2016. Et qu’il faut des nouveaux dirigeants en Rd-Congo. Mulunda veut se laver comme-ci, il n’a pas causé du tort aux Rd-Congolais en insultant Joseph Kabila. N’est-ce pas à lui que Etienne Tshisekedi avait dit: «Oko lela na munoko ya mboka?» Cela suite à la tricherie qu’il avait orchestré lors des élections de novembre 2011 en proclamant Joseph Kabila vainqueur à la présidentielle. Le voilà surgir du néant pour tromper l’opinion avec des déclarations fantaisistes.
Que Mulunda retienne qu’aucun Rd-Congolais n’est prêt à lui pardonner de ses démesures politiques. L’histoire le jugera tôt ou tard de ses bavures politiques.
Pire, Mulunda reconnait qu’il a aidé Joseph Kabila à se faire élire en 2011. Pareils propos remettent en cause la victoire de Joseph Kabila en 2011. Ce qui confirme l’hypothèse selon laquelle que Joseph Kabila n’avait pas été élu mais plutôt nommé par le minuscule Daniel pasteur Ngoie Mulunda, incapable de définir son appartenance politique, s’il est de gauche ou de droite.

XAVIER PEREZ
http://7sur7.cd/new/ngoy-mulunda-ne-parle-plus-en-bien-de-kabila/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire