Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

jeudi 14 novembre 2013

L’ex M23 se scinde en deux ailes rivales, Kambasu Ngeve désavoue Bertrand Bisimwa





(KAMPALA)- Deux ailes rivales se regardent désormais en chien de faïence à l’ex Mouvement du 23 mars. Le secrétaire permanent de l’ex rébellion, Serge Kambasu Ngeve  et beaucoup d’autres cadres ont  désavoué leur président, Bertrand Bisimwa en prenant une position qui se rapproche à celle du gouvernement de Kinshasa pour, disent-ils, faciliter la conclusion des pourparlers de Kampala. ‘‘La délégation de notre Gouvernement, au vu de l’évolution opérée sur le plan militaire et d’autres considérations sociopolitiques du moment, propose le terme Conclusions des pourparlers de Kampala entre le Gouvernement de la RDC et le Mouvement du 23  mars-M23 tandis qu’une minorité dans notre organisation tient mordicus au terme
Accord de paix entre le Gouvernement de la RDC et le M23, mettant ainsi en péril la vie de toute une organisation et de toute une Nation’’, a indiqué Kambasu Ngeve devant la presse à Kampala. Son aile a rejeté tout débat sur le vocabulaire pour permettre aux deux parties de signer les conclusions finales. ‘‘Ce jeu de vocabulaire, certes avec des implications politiques, ne peut en aucun cas, à notre humble avis, conduire à un suicide collectif pour notre organisation et des milliers des membres qui la composent’’, a souligné le principal négociateur de l’ex M23 aux pourparlers de Kampala. Le secrétaire permanent de l’ex M23 a affirmé que lui et plusieurs cadres ont convenu d’opter pour la terminologie proposée par le gouvernement.

‘‘Réalistes, nous avons  ainsi décidé, devant l’histoire et devant notre propre conscience, de soutenir résolument la position émise par le Gouvernement de la RDC qui, de toute évidence, maitrise tous les paramètres sociopolitiques du moment afin de donner une chance à la paix et de permettre à la Communauté Internationale qui appuie ce  Processus de s’atteler sur d’autres questions importantes telle que la traque de toutes  les forces négatives étrangères et nationales, en appui à notre Gouvernement, en vue de sécuriser définitivement l’Est de la RDC’’, peut-on lire dans la déclaration de l’aile Kambasu Ngeve. Les contestataires du leadership de Bertrand Bisimwa fondent leur espoir d’obtenir gain de cause si Kampala atterrissait en douceur. ‘‘Notre souci est de voir la mise en place des structures et des mécanismes convenus lors des  pourparlers de Kampala et dans l’Accord cadre d’Addis-Abeba. Et ainsi permettre le retour dans la dignité de nos compatriotes réfugiés et déplacés internes,  gage important pour la reconstruction de notre pays et la paix dans la région des Grands Lacs’’, a souligné Kambasu Ngeve. Le camp Kambasu a appelé le président Museveni et tous les envoyés spéciaux à s’impliquer davantage pour parvenir à un atterrissage en douceur des pourparlers de Kampala

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire