Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

jeudi 14 novembre 2013

L’Ouganda réarme le terminator Sulutani Makenga pour déstabiliser le Congo






(KASESE)- Le général insoumis, Sulutani Makenga est arrivé mercredi à Kasese, une ville ougandaise frontalière de Beni au nord du Nord-Kivu où il aurait reçu de l’armée ougandaise des appuis logistiques importants pour mener une nouvelle guerre dans l’Est de la Rd-Congo. ‘‘Il a quitté Kampala pour Kasese vers 10h00 escorté par les éléments de l’Updf pour inspecter et organiser les 348 éléments qui se sont rendus dans cette région’’, a indiqué un officiel congolais sous couvert de l’anonymat. Le porte-parole du gouvernement ougandais, Ofwono Opondo avait déjà précisé que Makenga n’était pas en détention. Il a ajouté que le chef rebelle s’est réfugié en Ouganda et son sort sera fixé après l’accord de paix qui sera signé entre le gouvernement congolais et le M23. ‘‘Cette attitude démontre que l’Ouganda viole l’accord-cadre d’Addis-Abeba en hébergeant les ex-rebelles du M23 et en refusant de les remettre aux autorités congolaises’’, a déploré un observateur de la région. Depuis une semaine, le régime de Kampala ne cesse de dire officiellement qu’il ne remettrait aucun combattant du M23 aux autorités congolaises. Sulutani Makenga est un multirécidiviste qui aura participé à toutes les rébellions qui ont endeuillé l’Est de la RDC. Agé de 40 ans, il est accusé des crimes contre l’humanité et crimes de guerre. Le gouvernement l’a placé sur la
liste des responsables militaires de l’ex M23 non éligibles à l’amnistie. Il figure aussi sur la liste des sanctions de l’Onu pour enrôlement forcé, recrutement d’enfants, meurtre et viols

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire