Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

mercredi 24 septembre 2014





Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu à l’Est de la RDC, a vibré ce dimanche 21 septembre 2014 au rythme de la musique du chanteur américain d’origine sénégalaise Akon à l’occasion de la Journée
internationale de la paix commémorée le 21 septembre de chaque année.

Le gouverneur du Nord-Kivu a, à cette occasion, qualifié Goma de capitale internationale de la paix.
Ce grand concert populaire d’Akon, qui a été télédiffusé en direct dans plusieurs pays à travers le monde, a drainé plus ou moins 10.000 personnes à l’aéroport de Goma.
Le concert a été organisé par l’ONG américaine Peace One Day en partenariat avec l’Organisation des Nations Unies (ONU) et le gouvernement congolais.
Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, et le représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU, Martin Kobler, ont, peu avant la production du chanteur Akon, lancé encore une fois un vibrant appel et une mise en garde à tous les groupes armés qui sévissent encore au Kivu pour qu’ils déposent pacifiquement les armes.
Julien Paluku a dit qu’il y a à peine une année Goma était sous le coup de balles. Il a salué les efforts du gouvernement et des Nations Unies qui ont pacifié cette ville. Il a promis que tous ceux qui ne
veulent pas déposer les armes trouveront sur leur chemin tous les habitants du Nord-Kivu unis comme un seul homme.

Le chanteur américaino-sénégalais Akon a, pendant une heure, emballé et fait danser cette foule nombreuse composée non seulement des autochtones, mais aussi des expatriés vivant à Goma ou venus pour la circonstance.
On a noté la présence à ce concert de l’acteur britannique Jude Law. La production d’Akon a été précédée par celle du chanteur congolais Ndende Esakami alias Lexxus Legal.

Norbert TAMBWE


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire