Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

mardi 16 septembre 2014

Après les derniers réglages : Un poids lourd de l’Opposition prêt à rejoindre Kabila !





Après les derniers réglages : Un poids lourd de l’Opposition prêt à rejoindre Kabila !
























La rentrée parlementaire aujourd’hui va coïncider avec un bouleversement politique en République démocratique du Congo. Sauf, changement de dernière minute, il est prévu que le Premier ministre Matata Ponyo dépose la démission de son gouvernement dans la matinée auprès du Chef de l’Etat Ensuite, le Président de la République se chargera de signer l’ordonnance nommant Matata Ponyo Formateur.
Il va se charger de consulter les différentes plates-formes, partis et autres individualités politiques en vue d’y dégager une majorité devant faire partie du gouvernement. Après cet exercice, le Président de la République publiera une ordonnance reconfirmant Matata à la Primature.
Il s’en suivra l’étape de nouvelles consultations pour la formation du gouvernement de cohésion nationale. Il est prévu que les candidats à ce gouvernement viennent de partout voire au sein de l’Opposition dans sa pluralité dont celle qui n’a pas pris part aux Concertations nationales et celle qui ne se retrouve pas au parlement. L’objectif est de ratisser large.
La Majorité présidentielle devra s’ouvrir aux autres partis mêmes les plus radicaux. Le Premier ministre connaît chacun de ses ministres. Ceux qui ont bien travaillé, seront maintenus. Tandis que ceux qui se recrutent parmi les incompétents, les indisciplinés, les fauteurs de troubles vont, sans conteste, quitter le gouvernement.
Cependant, il nous revient d’apprendre dans cette politique de large ouverture qu’un leader de haute facture de l’Opposition vient d’accepter de rejoindre Joseph Kabila. Il ne reste plus que les derniers réglages. Si sa place au sein du nouveau gouvernement n’a pas été clairement définie, selon certaines indiscrétions, on fait savoir qu’il serait possible de créer le poste de vice-président pour permettre à cet opposant de bien s’émouvoir. Il devra jouer un rôle important aux côtés du Chef de l’Etat.
Si cette information se confirmerait, la donne politique va complètement changer et, pour la Majorité et, pour l’Opposition dès lors que tous les deux regroupements politiques présentent des fissures en leur sein.
Toutefois, la rentrée parlementaire intervient aujourd’hui dans un climat malsain au sein d’u microcosme politique congolais. La Majorité qui y arrive en ordre dispersé autant que l’Opposition, risque de reconfigurer le nouveau paysage politique.
La Majorité est loin de se remettre de la fronde conduite par le Mouvement social pour le renouveau (Msr) sur son opposition à toute révision constitutionnelle. Il n’a pas manqué de faire des émules au sein de la MR Le 30 août dernier, Me Jean-Claude Muyambo de la Solidarité congolaise pour la démocratie et le développement (Scode), s’est dit opposé à la révision de la Constitution avant les élections pour préserver la paix et l’harmonie des institutions. Ce, avant d’indiquer que d’autres membres de la Majorité présidentielle sont opposés à la révision de la Constitution mais, manquent le courage de se prononcer publiquement.
Il a tenu le crachoir en ces termes : “Nous, nous avons eu le courage de le dire. Il y a ceux qui sont dans la Majorité, n’ont pas le courage de se prononcer mais, ils sont contre. li y en a qui disent qu’ils sont pour à la télé et à la radio mais, quand ils rentrent à la maison, ils disent qu’ils sont contre “, a affirmé l’ancien ministre des Affaires humanitaires. Et d’ajouter que durant ses deux mandats, le Chef de l’Etat” a fait des choses magnifiques “ avant de préciser: “ en 2016, nous voulons qu’il y ait alternance ».
L’Opposition, de son côté, aborde différemment le problème. Pour preuve, pendant que les uns avaient projeté d’organiser une marche sur le boulevard, les autres s’étaient proposés de réunir les leurs dans un meeting.
En conséquence, rien n’a pu être tenu. L’Opposition républicaine, quant à elle, voit son influence s’effriter pour dire qu’elle doit revoir ses ambitions politiques à la baisse. Donc, rien n’est encore acquis.
LP
http://7sur7.cd/new/apres-les-derniers-reglages-poids-lourd-lopposition-pret-rejoindre-kabila/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire