Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

vendredi 22 mai 2015

RUPTURE CONSOMMÉE PPRD-PALU la base de deux partis s’en est mêlée au cinquantenaire

























RUPTURE CONSOMMÉE PPRD-PALU la base de deux partis s’en est mêlée au cinquantenaire

Entre le PPRD et le PALU, c’est la rupture consommée née de la dernière déclaration du parti d’Antoine Gizenga qui s’est opposé à toute manoeuvre ouvrant la voie à une quelconque révision ou maintien de Kabila au-delà de son mandat qui prend fin le 16 décembre 2016. Le compte à rebours vient donc de commencer. Depuis cette prise de position, le PALU n’a plus sa place au sein de la Kabilie. Le parti du Patriarche Gizenga est devenu victime des insultes et autres humiliations de ses partenaires politiques. Preuve, il fallait lire les écrits d’un journal pro-régime sur l’imaginaire affaire Kubla pour voir comment ce tabloïd s’était attaqué sauvagement et sans merci au Patriarche Antoine Gizenga et à l’ex-PM Adolphe Muzito. Heureusement que Kubla avait blanchi Muzito dans cette nébuleuse affaire que le pouvoir avait monté de toute pièce pour ternir l’image de l’ancien locataire de l’Hôtel du gouverne¬ment.

Après ce coup raté contre l’ex chef de l’Exécutif, place maintenant aux attaques personnelles, insultes, et autres acharnements à l’endroit des cadres et militants du PALU. Il fallait être là, le samedi 16 mai dernier, au Centenaire protestant pour vivre en live l’humiliation qu’a subit l’épouse de Gizenga lors de la commémoration du 18ème anniversaire de l’entrée de l’AFDL. Les orateurs de la manif ont préféré présenter Marie-Laure Kawanda, une parvenue en politique à la place d’Anne Mbumba, l’épouse de Gizenga surnommée «la gardienne du temple». Dans un même registre, les militants du PPRD se sont attaqués sans état d’âme à leurs homologues du PALU scandant des paroles odieuses contre les gizengistes. L’acharnement a duré des heures et des heures.

Les gizengistes n’ont pas cédé à cette provocation. Ils ont, comme dans leur tradition, gardé silence pour rendre un hommage mérité à Mzee Laurent-Désiré Kabila que le PALU considère comme le soldat du peuple suite à son combat pour le pays à l’image des gizengistes qui, pendant des années, ont milité pour un même com¬bat que celui de Kabila le père: mettre fin à la dictature en prônant la démocratie. Quand le PALU menait ce combat, le PPRD n’a pas encore vu le jour. A travers ce désagrément, le parti présidentiel a, une fois encore, prouvé ses démesures, turpitudes et limites. Le PPRD ne veut pas se faire grand dans le microcosme politique de la Rd-Congo. C’est un des partis qui aiment tirer le drap de leur coté à chaque partage politique sans pour autant songer aux alliés politiques. Le PPRD, c’est aussi, un parti qui aime émietter les autres pour son profit. La division qui a failli diviser le MLC est l’oeuvre du PPRD. La division qui règne actuellement à l’UDPS en est une autre brouille créée par le PPRD afin de détruire la fille aînée de l’opposition. C’est aussi le cas avec le PALU.

Le PPRD a donné des béquilles à Kawanda pour déstabiliser le parti gizengiste avec son parti-mallette qui n’est pas visible sur terrain. C’est donc ça la force du PPRD, semer la brouille dans d’autres partis qui ont fort ancrage au pays afin de bien régner. Au lieu de se faire un grand pourquoi pas à l’image de l’ANC en Afrique du Sud. Le PALU ne s’inscrit pas dans cette vision du PPRD qu’il juge rétrograde. Le parti de Gizenga a, à travers un gizengiste de premier rang, assume que le PALU est plongé dans l’esprit de l’émergence de la Rd-Congo. Des débats de très bas étag¬es qui dépassent la ceinture ne préoccupe pas le PALU ni de près ni de loin. «C’est le débat d’idées qui nous inté¬resse pour l’émergence de la Rd-Congo. Le reste, c’est de l’enfantillage politique», lâche-t-il d’un air sérieux.


XAVIEZ PEREZ

http://7sur7.cd/new/rupture-consommee-pprd-palu-la-base-de-deux-partis-sen-est-melee-au-cinquantenaire/


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire