Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

jeudi 17 mars 2016

Sale temps pour opposants: à son tour Freddy Matungulu échappe à un enlèvement.

















Freddy Matungulu, ancien ministre des finances et opposant au président Kabila, a échappé à une tentative d’enlèvement ce mercredi 16 mars à Kinshasa. C’est lui même qu’il a écrit sur tweeter. Pour nombre d’observateurs, cela est très plausible car l’ancien expert du FMI (Fonds monétaire international), est aujourd’hui très remuant sur le plan politique, déterminé à faire respecter la Constitution pour l’alternance. Membre du Front citoyen, Freddy Matungulu a multiplié des sorties médiatiques où il appelle clairement à tourner la page Kabila à cause de l’échec de sa gouvernance à la tête du pays. Le président de Congo Na Biso était clairement dans le viseur du pouvoir visiblement. La tentative d’enlèvement à laquelle il vient d’échapper, confirme les craintes émises par la communauté internationale et la société civile ainsi que les partis d’opposition sur les restrictions de l’espace des libertés individuelles et publiques en RDC. Avant Matungulu, Katumbi, Kamerhe, Fayulu, Bazaiba, Mwando, Lumbi et les jeunes de la Lucha et Filimbi ont vu leurs droits civils et politiques, pourtant constitutionnels, bafoués. Les circonstances de l’échec de cette tentative d’enlèvement du professeur Matungulu dans nos prochaines éditions.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire