Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

lundi 19 mars 2012

L'informateur

La situation que vit le Congo est fort ambiguë et, à ma modeste connaissance, on nomme un informateur que lorsqu'après une élection, on ne parvient pas à avoir une majorité. Cet informateur négociera avec les différentes forces politiques en vue de trouver un consensus et dégager une option pour la mise en place d'un gouvernement d'union nationale qui gouvernera le pays pendant une période donnée.


Cependant, en République démocratique du Congo, lors des dernières élections des mois de novembre et décembre 2011, le parti présidentiel ayant dégagé une majorité absolue au parlement avec plus de 300 députés sur 500, il ne devrait se poser aucun problème majeur pour la mise en place d'un gouvernement du PPRD/MP. Contre toute attente, la Majorité Présidentielle ne parvient pas à désigner son Premier ministre et son Président de l'Assemblée Nationale, ce qui paralyse le bon fonctionnement de l'État. Comme pour donner raison à ceux - nombreux - qui pensent que les résultats des élections ont été manipulés en faveur du PPRD/MP, "Joseph Kabila" vient de désigner le belge Mwando Nsimba comme informateur pour prendre langue avec toutes les forces politiques de la république, ce qui en d'autres mots veut dire qu'il ne reconnait pas les résultats législatifs.


En ce qui nous concerne, nous ne cesserons jamais à dire qu'en RDC, jamais on ne pourra diriger par défi. Nous demandons donc aux députés élus ou désignés de l'Opposition, de ne pas cautionner le hold up du PPRD en allant siéger, même si l'appât du gain étant si fort.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire