Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

dimanche 3 novembre 2013

Des voix s’élèvent pour demander la libération du prince Willy Mishiki

Des voix s’élèvent pour demander la libération du prince Willy Mishiki





(KINSHASA)- L’Union nationale des nationalistes, un parti de l’opposition et beaucoup d’élus du Nord-Kivu ont demandé au chef de l’état, de libérer le prince Willy Mishiki, martyr vivant des concertations et de cohésion nationale croupissant aujourd’hui à la prison de Ndolo. Le président ad intérim de l’Unana, Raphael Kibassa Maliba a déploré le fait que la grâce présidentielle annoncée, exclut les détenus politiques et d’opinion pourtant souhaité par les concertateurs pour une vraie cohésion nationale. ‘‘La cohésion nationale n’aura jamais lieu s’il n’y a pas une justice juste et un pardon sincère entre congolais’’, a dénoncé Kibassa. Son parti recommande que l’on dépose le projet de loi sur l’amnistie au parlement avant les négociations pour la formation du gouvernement de cohésion nationale. Le communiqué de l’Union nationale des nationalistes exige aussi la réorganisation des services de sécurité tels que l’Anr, le Demiap considérés comme des instruments de violation massive des droits de l’homme. ‘‘ Il est nécessaire aujourd’hui de reformer les services de renseignement et de sécurité. Ils sont devenus très affairistes avec la situation de la crise de l’Est’’, a ajouté le président ad intérim de l’Unana. Au sujet de la mise en place du gouvernement, le parti de Willy Mishiki propose un exécutif composé de leaders politiques et d’opinion en vue de mobiliser les énergies nécessaires pour rétablir la paix et l’autorité de l’état. Willy Mishiki est détenu depuis plus de trois semaines pour avoir revendiqué la participation des groupes armés actifs aux concertations nationales. L’ex chef mai mai aurait, selon l’Agence nationale des renseignements, offensé le chef de l’état lors de son passage dans une émission diffusée sur les antennes de la Radio Kivu One de Goma. Arrêté dans la capitale du Nord-Kivu, Mishiki a été transféré d’abord aux geôles de l’Anr à Kinshasa, avant d’être acheminé à la prison de Ndolo où il moisit jusqu’à ce jour.

http://www.7sur7.cd/index.php?option=com_content&view=article&id=52049:des-voix-selevent-pour-demander-la-liberation-du-prince-willy-mishiki&catid=1:7sur7

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire