Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

lundi 29 juin 2015

RDC : «La plainte contre les gouverneurs est une rumeur», selon Julien Paluku





RDC : «La plainte contre les gouverneurs est une rumeur», selon Julien Paluku

Le Président Joseph Kabila a reçu la délégation des gouverneurs
des provinces le 11/06/2015 dans son bureau officiel au palais
 de la nation à Kinshasa lors des consultations.
Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku a qualifié jeudi de « rumeur » la nouvelle faisant état d’une plainte du président Kabila qui viserait des gouverneurs des provinces actuelles. Il s’exprimait à la sortie d’une audience que Joseph Kabila a accordée aux gouverneurs présents à Kinshasa pour l’inauguration de la nouvelle aérogare de l’aéroport de N’djili. Selon la plainte d’une vingtaine de pages que l’AFP affirme avoir consulté, Moïse Katumbi est l’un des gouverneurs visés pour fraude douanière.  
«En tant qu’homme d’état et homme politique, il ne faut pas se fier à des rumeurs. Le chef de l’Etat a été clair là-dessus, les hommes d’Etat, les hommes politiques ne se fient jamais aux rumeurs. Et il est inopportun de faire des commentaires sur des rumeurs», a déclaré Julien Paluku.
La veille, l’AFP affirmait avoir lu la plainte déposée au nom du chef de l’Etat par Luzolo Bambi, son conseiller spécial en matière de bonne gouvernance, lutte contre la corruption, blanchiment des capitaux et financement du terrorisme auprès du procureur général. Sans citer les personnes visées, Luzolo Bambi avait indiqué que la plainte concernait les détournements des deniers publics et la corruption dans presque tous les secteurs de la vie nationale.
Selon l’AFP, quatre gouverneurs seraient visés dont celui du Katanga, Moïse Katumbi, pour fraude douanière. L’intéressé a répondu jeudi dans une conférence de presse à Lubumbashi:
« Je n’ai pas été saisi officiellement mais cela ne m’étonnerait pas parce que ce n’est pas la première fois. J’ai été traduit en justice en Belgique une année avant les élections présidentielles de 2011. C’était à l’époque le ministre de la Justice. On avait parlé de blanchiment d’argent et que j’étais en train de financer la rébellion à l’est de la RDC. Heureusement que c’était en Belgique et en Angleterre où il y a eu un non-lieu. J’attends que je puisse être saisi et là je prendrai mes responsabilités. De toutes les façons, je n’ai rien à cacher. C’est pour cela que je n’ai pas postulé en tant que député. Il y a eu plusieurs commissions. S’il y a fraude douanière au Katanga, on sait qui sont à la base de cette fraude douanière. Ma conscience est tranquille».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire