Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

dimanche 12 juillet 2015

Les Fédérations du MPR fait privé à l’étranger : Kabila a raté l’occasion de décrisper le climat politique




Les Fédérations du MPR fait privé à l’étranger :
Kabila a raté l’occasion de décrisper le climat politique


L’emblème du MPR originel

Le Secrétaire Général adjoint Chargé des relations extérieures et les Fédérations du Mouvement Populaire de la Révolution au Benelux, en France et en Afrique du sud ont fait le point de la situation politique de la RDCongo ce 30 juin 2015.

Si nous convenons que tout congolais doit œuvrer à la promotion de la paix, de la concorde, de la sauvegarde de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale parce que le Congo est notre bien le plus cher ; nous pensons, néanmoins, qu’à chaque processus électoral, ces valeurs sont mises à mal par la majorité au pouvoir.

Le MPR Fait Privé considère que la poursuite et la consolidation du processus de démocratisation entamé depuis 1990 est essentiel.

Pour ce faire, le MPR Fait Privé constate que le Président de la République, à l’occasion de son discours sur l’Etat de la Nation, a manqué l’occasion de décrisper l’horizon politique en ne déclarant pas solennellement à la nation qu’il respectera son serment constitutionnel, qu’il ne briguera pas un troisième mandat ;

Faut-il rappelé à l’opinion que le Congo a déjà connu des élections démocratiques et transparentes avant celles de 2006 et 2011 qui ont brillé par leur manque de transparence. Auparavant, elles n’étaient pas aussi budgétivores.

Le MPR Fait Privé souligne que la CENI aurait été bien inspiré en s’appuyant sur les structures des administrations territoriales, ce qui aurait permis de minimiser les coûts des élections. Le MPR Fait Privé s’offusque de constater que le Président de la République parle de la non prévision du coût du cycle des élections dans le budget de l’Etat de 2015. Il l’invite à instruire le gouvernement afin que le financement des élections ne soit ni un écueil, ni une cause d’ajournement des élections impératives conformément à la constitution.

Le MPR Fait-Privé a suivi avec une attention particulière les péripéties d’un « nouveau dialogue », à la suite des concertations politiques dont les recommandations tardent à être concrétisées. Si le MPR Fait Privé considère que le dialogue est une des vertus de la démocratie, il souligne qu’il doit plutôt être permanent entre la majorité gouvernementale, la société civile et l’opposition politique. Le MPR souligne que ce dialogue ne peut être un prétexte à l’aliénation de l’indépendance des institutions d’appui à la démocratisation, dont la CENI.

Enfin, le MPR Fait-Privé rappelle en ce 55ème anniversaire la nécessité de jeter les bases d’un Congo démocratique en libérant tous les prisonniers politiques et d’opinion, en autorisant les manifestations politiques (article 26 de la constitution) ; Mais aussi en libéralisant l’accès aux médias dont le signal a été arbitrairement interrompu. De même, nous estimons qu’il y a lieu de revenir au scrutin à deux tours de l’élection présidentielle tel que prévu par la constitution adoptée par le peuple Congolais.

Fait à Bruxelles, le 30 juin 2015,

Le Secrétaire Général Adjoint aux Affaires extérieures,

Kimbulu Moyanso wa Lokwa
http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=10062

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire