Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

jeudi 8 septembre 2011

FFJ prend au sérieux des menaces contre une chaîne de télévision à Kinshasa


Freedom for Journalist (FFJ), organisation de défense de la liberté de la presse, prend au sérieux des menaces dirigées contre Canal numérique télévision (CNTV), une chaîne de télévision privée émettant à Kinshasa, capitale de la RD Congo et appartenant à Alexis Mutanda, haut cadre à l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps, principal parti de l’opposition). Selon M. Mutanda qui a pu joindre FFJ, les menaces proférées par téléphone par des personnes inconnues contre CNTV affirment l’imminence d’une attaque visant l’émetteur positionné à Binza-Pigeon (Ouest de Kinshasa) et l’administration basée au centre-ville. «Elles m’ont dit qu’on se prépare, l’incendie peut intervenir à tout moment, si pas ce soir (Ndlr : soir du mercredi 07 septembre 2011), soit ça peut être demain», a déclaré M. Mutanda à FFJ. Dans une lettre destinée au gouverneur de la ville de Kinshasa dont copie a été déposée à FFJ, M. Mutanda demande plus de sécurité en faveur des « biens et des personnes travaillant au sein de cette entreprise… ». FFJ rappelle que ces menaces interviennent après un passage à tabac dont a été victime, vendredi 02 septembre 2011, Katambwa Mike, journaliste à CNTV à qui ses bourreaux avaient reproché d’avoir souvent fait l’apologie, dans ses revues de presse, de M. Tshisekedi, opposant au régime du président Kabila et candidat à l’élection présidentielle de novembre 2011. Ces menaces sont à prendre au sérieux puisqu’elles interviennent après le plasticage, mardi 06 septembre 2011, des installations de Radiotélévision Lisanga (RLTV), une chaîne de télévision pro-opposition basée à Kinshasa. FFJ condamne ces menaces qui énervent la loi sur la liberté de la presse et invite les autorités compétentes à assurer sécurité et protection à CNTV et à l’ensemble de son personnel. Fait à Kinshasa, le 07 septembre 2011 Freedom for journalist (FFJ)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire