Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

jeudi 8 septembre 2011

REVUE DE LA PRESSE CONGOLAISE DE MERCREDI 07 SEPTEMBRE 2011

Kinshasa a failli basculer dans l’horreur à la suite des échauffourées entre des éléments de la Police nationale congolaise (Pnc) et des combattants de l’Udps hier mardi 6 septembre 2011 à Limete. Ces affrontements ont, selon le secrétaire général de ce parti, Me Jacquemain Shabani, causé la « mort par balles » du nommé Gamake Folo Junior, habitant au quartier Mombele (Limete), et fait plusieurs blessés. C’est le sujet qui domine l’actualité dans la presse congolaise parus ce matin dans la Capitale.

Sous le titre « vive tension à Kinshasa : un organe de presse incendié. Deux sièges des partis politiques, Pprd et Udps, saccagés. Les symboles de la liberté d’expression et du droit à la différence, c’est-à-dire la démocratie, viennent d’être touchés, Le Potentiel estime que « c’est le paroxysme ». « Les tensions politiques sont montées d’un cran, engendrant des violences en cascade. Le processus électoral est en péril. Le spectre de la « guerre d’août 2006 » à Kinshasa réapparaît », écrit encore le journal qui rappelle qu’auparavant, « des marches populaires ont été violemment réprimées par la police, les journalistes dans l’exercice de leurs fonctions brutalisés ».

Autre titre sur le même sujet : « Double opération commando contre l’Udps et la Rltv ». dans cet article, Le Phare rapporte que lors de sa conférence de presse qu’il a tenue mardi 06 septembre 2011 à la permanence de l’Udps, à Limeté, le secrétaire général de cette formation politique, Me Jacquemain Shabani, a fourni le bilan provisoire du saccage de cette permanence, opéré selon lui pendant la nuit du 05 au 06 septembre 2011 par des soldats en uniforme et conduits par des véhicules de la Police, bilan qu’il détenait jusqu’à ce moment-là. Au total, 2 morts, plusieurs blessés et une cinquantaine d’arrestations des combattants de l’Udps. Cette opération, a-t-il dit, a été planifiée et exécutée par les tenants du pouvoir en place. Dès que l’Udps a eu vent de cette opération, Me J. Shabani soutient avoir prévenu la police pour des mesures préventives, mais celle-ci n’a pas daigné faire son devoir. Le Phare a trouvé par ailleurs la réponse à ces attaques dont ont été victimes l’Udps et la chaîne de télévision Rltv. Réponse se trouvant dans la communication du secrétaire général de l’Udps. D’après le journal, les raisons de cette agression contre l’Udps et la chaîne de télévision Rltv qui a été aussi incendiée dans la même nuit sont justifiées par « la faiblesse du régime de Kabila, un régime finissant qui essaie de se  maintenir par la terreur. Malgré cela, l’ensemble de l’opposition va bouter ce régime dehors pour l’empêcher de nuire », a expliqué le secrétaire général de l’Udps dans Le Phare.

« Après l’acte de vandalisme sur les bureaux de l’interfédéral du Pprd à Kinshasa, « Evariste Boshab lance un appel à la paix », indique pour sa part La Référence Plus. Le secrétaire général du Pprd, Evariste Boshab a tenu, mardi 6 septembre 2011  un point de presse au siège de l’Interfédéral du Pprd situé sur l’avenue Sendwe dans la commune de Kalamu. Il a invité les militants de son parti en général et ceux de Kinshasa en particulier à ne pas tomber dans le piège de la violence. Le Pprd entend saisir la justice pour être rétabli dans ses droits et exige que le gouvernement protège son patrimoine et ses militants. Il a confirmé l’organisation, le jeudi 8 septembre, de la marche pacifique de la Ligue des jeunes du Pprd et les différentes associations affiliées pour dire non à la violence et oui aux élections apaisées.

Suite à tous ces incidents, rapporte L’Avenir à la Une, « le gouvernement promet de sanctionner les auteurs et leurs commanditaires ». Le quotidien reprend le communiqué officiel du gouvernement, dans lequel ce dernier promet de sanctionner « tous les délinquants appréhendés et leurs commanditaires des incidents d’hier et de lundi, ainsi que de jeudi dernier, qui seront jugés et sanctionnés conformément à la loi ».
– Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.
De là cette question du quotidien L’Avenir : l’Udps, l’Union pour la destruction du progrès social ? Ou l’Union pour la démocratie et le progrès social ? Le quotidien soutient d’autre part que même en pleine politique d’apartheid et lorsque les combattants de l’Anc en Afrique du Sud étaient encore dans le maquis, un mot d’ordre avait été donné pour qu’ils ne s’attaquent pas aux infrastructures du pays. Cela, parce que les hommes passent mais les infrastructures restent.

Concernant le même communiqué, La Prospérité indique que le gouvernement saisit l’occasion pour appeler au sens de responsabilité et de patriotisme des acteurs et leaders des partis politiques qui ont l’obligation d’éduquer leurs militants au respect de l’ordre public, de la propriété privée et de concourir à la sécurité individuelle et collective en contribuant, comme le souhaite l’ensemble de la population, à la tenue des élections libres, démocratiques, transparentes et apaisées en RD Congo.

On pourra lire également un article du Potentiel intitulé « le gouvernement débloque 20 millions USD en faveur de la Ceni ». Un acte qui pousse le quotidien à croire que chaque jour qui passe, le gouvernement est déterminé à permettre à la Ceni d’emmener les Congolais aux urnes. Visiblement ému, indique le journal, le pasteur Ngoy Mulunda a presque manqué de mots pour remercier l’Exécutif national pour ce geste qui porte à plus de 100 millions Usd la contribution du gouvernement au processus électoral.

La Division de la Communication et des Relations Publiques
Collin BEYA- B.
Chef de Service

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire